Saint-Jérôme s'entend avec ses pompiers

Par Mychel Lapointe

Saint-Jérôme s’est entendu avec ses pompiers au cours des derniers jours.

Les parties ont signé lundi dernier (8 juin) une nouvelle convention collective. Valable pour une durée de cinq ans, la convention est rétroactive au 31 décembre 2008, date d’échéance de la précédente.

Cadre respecté

Pour un, le maire de Saint-Jérôme, M. Marc Gascon, s’est dit heureux que l’entente respecte le cadre financier que le conseil municipal s’était fixé.

Le premier magistrat a également ajouté que la création de nouveaux postes permettra de poursuivre la mise en place du schéma de couverture de risques adopté par les villes de la MRC de la Rivière-du-Nord. Ce qui aura un impact positif sur la sécurité des citoyens de Saint-Jérôme.

Chaque MRC du Québec a en effet l’obligation légale d’adopter un plan intégré pour les municipalités de son territoire. Ce plan est entériné par le ministre de la Sécurité publique.

Nouveaux postes

De son côté, le président du syndicat, M. Sylvain Charbonneau, s’est déclaré satisfait du résultat, lui aussi, et cela malgré les défis que représentait la mise à jour des nombreux articles de la convention. Il a souligné l’importance de la création des quatre nouveaux postes permanents.

Quant aux augmentations de salaire, elles suivront l’indice des prix à la consommation, comme c’est le cas des autres conventions signées par les employés municipaux.

Le Service de la sécurité incendie de Saint-Jérôme comptera 55 pompiers permanents et temporaires pour couvrir un territoire de plus de 90 km2.

Avec l’entente intervenue avec les cols blancs il y a une quinzaine de jours, il ne reste plus que les brigadiers scolaires à s’entendre avec les autorités de Saint-Jérôme.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de