Saint-Jérôme participe à un projet pilote

Photo de Journal Le Nord
Par Journal Le Nord
Saint-Jérôme participe à un projet pilote
François Adam, directeur général de l’Institut du véhicule innovant, et Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme. (Photo : PHOTO: Courtoisie)

Flotte de véhicules rechargeables

Saint-Jérôme devient la première ville au Québec à participer au projet pilote de flotte rechargeable de l’Institut du véhicule innovant (IVI).
Le Service des Travaux publics de la Ville aura donc l’occasion de réaliser des essais gratuits de véhicule électrique (VÉ) dans le but de remplacer graduellement les véhicules hybrides et à essence du service par une flotte entièrement rechargeable.
Sur une période de trois semaines, I’IVI fournira cinq véhicules électriques aux employés des Travaux publics.
Même si elles passent beaucoup de temps sur la route, certaines voitures actuellement en service parcourent généralement de petites distances; il n’est donc pas nécessaire de se doter de voitures ayant une autonomie électrique de 383 ou 500 km.
Au terme de ces essais, avec l’aide des données recueillies, l’IVI proposera à la Ville les véhicules correspondant le mieux aux besoins en fonction du kilométrage et de l’utilisation.
« C’est une fierté pour Saint-Jérôme d’être la première ville au Québec à participer à ce projet pilote d’envergure. Pourquoi payer plus cher pour un véhicule avec une large autonomie lorsqu’une voiture avec une plus petite charge ferait amplement le travail? Le projet de l’IVI nous permettra d’économiser d’importants montants en achetant les bons véhicules pour les bonnes tâches.
En étudiant les trajets actuels, le nombre de kilomètres parcourus par jour et les habitudes de conduite, nous serons mieux éclairés quant aux choix qui s’offrent à nous en matière de flotte électrique », explique Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme.

Différents véhicules à l’essai

Les véhicules à l’essai sont la Smart fortwo electric drive (93 km d’autonomie), la Chevrolet Bolt (283 km d’autonomie), la Chevrolet Spark EV (132 km d’autonomie), la Nissan Leaf (241 km d’autonomie) et la Kia Soul EV (179 km d’autonomie).
L’objectif du projet est de démontrer la rentabilité et la viabilité des parcs de véhicules électriques, de sensibiliser les gestionnaires de flottes et de mettre au point un « guide de la flotte électrique » et « un simulateur de calcul de conversion de flotte » pour les gestionnaires qui souhaitent électrifier leur parc de véhicules.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de