Saint-Jérôme : La Maison des Parents lance un cri du cœur

Par France Poirier
Saint-Jérôme : La Maison des Parents lance un cri du cœur
Paule Blain Clotteau, directrice de la Maison des parents à Saint-Jérôme, Claire Labelle, adjointe administrative, et Annie Reddy, co-directrice de la Maison des parents. (Photo : France Poirier)

La Maison des Parents de Saint-Jérôme a décidé de mettre fin à son contrat avec le Dr Julien parce que ça ne correspondait plus aux objectifs de la Maison. Le conseil d’administration tient à dire qu’elle poursuit sa mission auprès des familles qu’elle soutient, mais qu’elle a besoin du soutien du gouvernement.

« Depuis sa fondation, il y a environ 30 ans, la Maison des Parents (MPQ) a toujours su appuyer les compétences des parents dans leur mission éducative auprès de leurs enfants. Pour nous, il est essentiel, si l’on veut venir en aide aux enfants, de s’appuyer sur les forces des parents », a fait savoir le conseil d’administration dans une lettre envoyée au CISSS des Laurentides et au ministère.

Pour eux, les résultats ne mentent pas. « En près de 30 ans, nous avons accompagné plus de 5 000 familles à Montréal et à Saint-Jérôme », peut-on lire dans la lettre.

Il y a deux ans, lorsque la Maison des Parents a rencontré le Dr Julien, c’était dans le but de développer un centre de pédiatrie sociale à Saint-Jérôme où les besoins sont criants.

Il semble que des différends idéologiques sont apparus très tôt dans le processus.

« En effet, pour la Fondation du Dr Julien, l’aspect médical, dont nous reconnaissons l’importance, primait sur toute autre considération. L’expertise développée par la Maison des Parents depuis 30 ans s’est donc heurtée à la vision de la Fondation du Dr Julien, puisque notre approche est une médecine sociale intégrée, centrée sur les besoins de l’enfant et axée sur les forces de la famille », nous a expliqué Paule Blain Clotteau directrice de la Maison des parents de Saint-Jérôme.

Ainsi après deux ans et une subvention de fonctionnement de la part de la Fondation Dr Julien de 75 000 $, le conseil d’administration de la Maison des parents du Québec a pris la décision de poursuivre sa mission selon les valeurs qui le guide depuis sa création.

Maintenir la pédiatrie sociale

« Notre volonté est de maintenir notre volet de pédiatrie sociale de manière autonome. Vous comprendrez l’impact financier que cela implique. Pour nous soutenir, nous avons donc fait appel au Centre de santé et des services sociaux des Laurentides, qui a une responsabilité populationnelle.  Nous avons essuyé un refus qui, aujourd’hui encore, demeure inexplicable pour nous, compte tenu des besoins de toutes ces familles », a ajouté madame Blain Clotteau.

Pas question de laisser tomber des familles

Pour la Maison des Parents, sa mission est l’accompagnement des familles et des enfants dans toutes les sphères de la vie. Les intervenants, la direction et le conseil d’administration misent sur une aide psychosociale, éducative, thérapeutique ainsi que médicale, tout en portant une attention particulière aux parents pour soutenir leurs capacités parentales.

Le conseil d’administration de la Maison des Parents à Saint-Jérôme demande l’aide des décideurs. « Pour poursuivre notre mission, et y maintenir un volet de pédiatrie sociale, nous lançons un appel au secours.  Nous espérons être entendus. »

 

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments