Rhéal Fortin : Un homme passionné

par Ève Ménard
Rhéal Fortin : Un homme passionné
Rhéal Fortin, député de Rivière-du-Nord, se confie. (Photo : Courtoisie)

 

 Ce sont dans nos nouveaux locaux que nous nous sommes entretenus avec le député de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin, élu pour un second mandat dans la circonscription. Très jasant, il s’est chaleureusement confié à nous, à un tel point que son attaché de presse a dû l’arrêter faute d’autres engagements! Il ne s’est pas gêné pour avouer adorer les films d’amour qui font pleurer et les petits films de Noël comme Cendrillon, qu’il prend plaisir à écouter avec ses petites-filles. Découvrez, au-delà du politicien, un homme passionné par la vie.

Un dénouement inattendu

Rhéal Fortin raconte qu’il y a 4 ans, il se dirigeait vers une tout autre direction que celle de député. Après avoir fait du bénévolat en politique pendant 20 ans, il prit la décision en février 2015 de quitter le domaine. Étant un avocat de profession, il voulait s’occuper de ses dossiers. « J’avais tout organisé ma vie pour travailler davantage selon mon rythme, de la maison. » Puis, au printemps, des gens l’appelaient pour lui dire « Rhéal, Rhéal, on veut que tu reviennes, il faut que tu sois candidat. » Il m’avoue « qu’à force de te faire dire t’es bon, t’es fin on aimerait ça que tu reviennes, j’ai fini par les croire et je me suis laissé tenter ».

Puis, en 2015, il a été élu. « J’avais travaillé bénévolement en politique, mais je n’avais jamais siégé au parlement. Je me sentais le petit nouveau à qui on confie une responsabilité énorme. » Et qu’est-ce qu’il avait à ce moment-là? Une équipe pour l’épauler. Celle-ci a toujours été très précieuse à ses yeux: « Il faut avoir des gens qui ont les compétences qu’on n’a pas. J’ai le goût d’avoir quelqu’un qui me dit Rhéal, d’après moi tu te trompes. Ça m’enrichit, ça me permet de voir un autre point de vue. »

Un homme polyvalent

Un mot qui le définit bien? Gourmand. « Je suis gourmand de nourriture. J’aime la bonne bouffe. J’aime prendre un bon scotch, un verre de vin, j’aime fumer un bon cigare de temps en temps. J’ai fait du judo, de la voile, de la natation, du ski de fond, de la raquette, du ski alpin, du parachute, de la plongée sous-marine. Il n’y a pas grand-chose que je n’ai pas essayé. Je suis curieux de plein de choses, mais je n’ai jamais performé dans rien, » souligne-t-il en riant. Difficile de ne pas le croire puisqu’à chacune de mes questions, il n’arrive pas à arrêter sa réponse sur un seul item: il aime tout! Vous préféreriez vivre sans musique ou sans télévision? Il répond: « Je n’aimerais pas me priver ni de l’un ni de l’autre! » Je lui demande un film favori, et dans la prochaine minute, il m’en nommera près d’une dizaine!

Réel « touche à tout », le député raconte même avoir suivi des cours de Cha Cha, Tango et Samba à l’âge de 13 ou 14 ans. Encore aujourd’hui, il adore danser le Cha Cha lors de soirées spéciales. Pendant 7 ans, il a aussi possédé un voilier: « Pour moi c’est une passion. Depuis que je suis tout petit, j’ai toujours aimé l’eau, les bateaux. ». Sans oublier qu’il a dévoré la série des Agatha Christie plus jeune, à un point tel où il arrivait parfois à deviner le dénouement!

À la mi-novembre, il partira en voyage seul sur une plage au Mexique. Il en profitera pour décompresser, lire, marcher, manger, boire un petit Rhum Punch et peut-être fumer un petit cigare de temps en temps. À son retour, le politique l’attendra! « Je disais tout le temps, je vais continuer tant que je vais aimer ça et que je vais au moins avoir l’impression que je suis utile. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de