Retour vers le futur

Retour vers le futur

François Adam et Jean-Claude Tremblay.

Crédit photo : courtoisie

Chronique affaires et économie

Jean-Claude Tremblay, MBA Collaboration spéciale
jctremblay@cogitas.ca

Entretien avec François Adam – Institut du véhicule innovant (IVI)

C’est à Montréal, au Sommet mondial de la mobilité durable, nommé Movin’On, que j’ai eu la chance de rencontrer François Adam, le directeur général de l’Institut du véhicule innovant (IVI), l’important OBNL jérômien. Ce sommet auquel participe l’IVI, ce n’est pas rien, car comme on peut le lire sur le site de l’évènement, c’est un carrefour «de plus de 4000 leaders du milieu de l’enseignement, de la politique, des affaires, des villes et des entreprises en démarrage qui collaborent et échangent des idées, des compétences et des expériences sur le futur du transport et de la mobilité… de la voiture autonome aux villes intelligentes ».

En fait, le jovial DG, ingénieur de formation, était fier de présenter son organisation, mais aussi les fruits de son association avec l’Allemande Kopernikus Automotive, avec laquelle son institut a collaboré depuis de nombreuses années.

Une primeur au Sommet Movin’On

Voici ce que les deux dirigeants ont dit par voie de communiqué:

« Cela fait 20 ans que nous travaillons avec l’entreprise privée à développer les prototypes de véhicules électriques, mais cette fois nous voulons montrer nos avancées dans le véhicule autonome», a dit mon invité de la semaine, François Adam.

« En 2006, nous étions à Paris avec le premier véhicule canadien qui a pris part au Challenge Bibendum, et nous avions gagné le premier prix dans la catégorie Véhicule électrique urbain. Douze ans plus tard, nous sommes très fiers de revenir à Movin’On et démontrer de nouveau notre savoir-faire», a-t-il renchéri.

Quant au cofondateur de Kopernikus Automotive, Stefan Jenzowsky, il a déclaré: «Nous sommes heureux et fiers de présenter à Movin’On deux innovations révolutionnaires sur lesquelles nous travaillons depuis plusieurs années avec l’IVI: une Golf VW autonome − et le premier kit de rétrofit qui transforme les voitures régulières en véhicules autonomes. »

Le génie derrière plusieurs grands noms

L’organisation et sa brigade d’ingénieurs travaillent principalement dans l’ombre, mais sont néanmoins la bougie d’allumage, voire le cerveau technique derrière plusieurs projets connus. Conception d’une navette 100% électrique pour l’aéroport de Calgary, une aide technique pour le projet de taxis électriques devenu l’entreprise Téo Taxi, conceptualisation et R&D pour l’entreprise d’Autobus électriques Lion, l’IVI a collaboré ici comme ailleurs à des projets qui ont une renommée mondiale.

L’union qui a fait la force

L’IVI est né le 1er avril 2015 du regroupement du Centre national du transport avancé (CNTA) et de l’Institut du transport avancé du Québec (ITAQ) et, depuis, elle n’a cessé de croître. C’est un directeur général fier et enthousiaste qui a parlé d’un futur prometteur pour son secteur d’activité: «Le contexte est extrêmement favorable et nous allons avoir besoin d’encore plus d’espace pour faire place à tous les projets issus de notre croissance.» En passant… lorsqu’on parle de déménagement de locaux avec un ingénieur, en général, et selon mon expérience de consultant en management pour plusieurs membres de cette profession, ça veut dire que tout est calculé et que le besoin est bien réel !

Mes conclusions

Peu importe sur quel mandat-conseil je travaille, le changement (et sa gestion) est toujours au cœur de mes interventions et, dans ce cas-ci, je dois lever mon chapeau bien haut à cette organisation qui fait office de modèle. En effet, dans le cas de l’IVI, je constate que le défi est perpétuel, car l’entreprise ne subit pas le changement, elle l’initie. Ça prend donc une solide structure de gestion des talents, doublée d’une culture organisationnelle axée sur l’autonomie et le travail d’équipe, pour espérer performer dans ce contexte.   

Malgré tout cela, il serait impossible d’y arriver sans la présence d’un gardien de la vision, et c’est là que François Adam entre en jeu. Leader collaboratif et rassembleur, il dégage une énergie positive et apaisante. Sa bonne humeur et sa chaleur humaine éclipsent sa bague d’ingénieur pour le plus grand plaisir de ceux qui ont l’opportunité de le côtoyer. Diligent et innovant, à l’image de l’organisation qu’il représente fièrement, le dirigeant a des yeux qui communiquent un émerveillement pour son industrie – sa simplicité et son positivisme sont contagieux. Les clés du succès sont ici, c’est tout sauf le fruit du hasard.

Bravo et longue vie à l’équipe et à sa fascinante organisation, laquelle est en train, aujourd’hui, de révolutionner le monde de demain.

Institut du véhicule innovant
25, boulevard Maisonneuve, Saint-Jérôme (Québec)  J5L 0A1
450 431-5744
www.ivisolutions.ca