Retour des Cheminots au hockey : Un entraîneur-chef sera embauché dès le mois de septembre

Luc Robert
Retour des Cheminots au hockey : Un entraîneur-chef sera embauché dès le mois de septembre
Le coordonateur des activités physiques et communautaires du Cégep de Saint-Jérôme, Richard Campeau. (Photo : Cégep Saint-Jérôme)

Les futurs Cheminots de Saint-Jérôme, au hockey sur glace masculin, ont l’intention d’embaucher un entraîneur-chef dès septembre prochain.

 

Le Réseau du sport étudiant du Québec (RSÉQ) officialisera seulement la création d’une deuxième division de hockey masculin en novembre 2019. La première saison s’amorcera en 2020-2021.

« Tout est bien ficelé. Les prévisions budgétaires ont été acceptées par la direction du collège. Nous avons aussi une entente avec la Régie de l’aréna RDN. Les Cheminots sont de retour sur les rails », a lancé avec enthousiasme le coordonnateur des activités physiques et communautaires du Cégep de Saint-Jérôme, M. Richard Campeau.

Preuves faites

Forts de leur réputation d’organisation structurée, les Cheminots n’ont pas eu à convaincre longtemps le hockey collégial.

« La Commission du secteur collégial de la RSÉQ a officiellement approuvé la mise sur pied d’une ligue D2 pour septembre 2020. Même si le hockey a changé, le sérieux du programme des Cheminots est toujours reconnu. Nous allons y mettre les mêmes efforts qui ont fait des Cheminots collégiaux AA féminins une organisation supérieure, comme en témoignent nos cinq championnats en six saisons. »

Ainsi, les futurs joueurs seront soumis à un programme avant-gardiste, qui tiendra compte des nouvelles réalités du hockey.

« On veut encore prendre la tête, en sport-études, en embauchant rapidement un-e entraîneur-e, aux idées innovatrices. On veut garder notre niveau d’excellence en développement de joueurs. L’engouement est déjà très palpable dans le Cégep. Il y aura trois entraînements par semaine sur glace et deux autres hors-patinoire. »

Bassin présent

Selon M. Campeau, l’avenir du hockey mineur passe par le secteur scolaire. « Le bassin (de joueurs) se déplace vers le hockey scolaire. D’après un rapport, les Laurentides représentent une des régions les plus peuplées des jeunes sportifs, de 16 à 20 ans, à pratiquer le hockey. Les programmes de profils-hockey fonctionnent à merveille à l’école secondaire Cap-Jeunesse (secteur St-Antoine), au Collège Saint-Gabriel (Ste-Thérèse), et à l’Académie Ulysse (St-Roch-de-l’Achigan). On va recruter dès septembre prochain, entre Laval et Mont-Laurier. »

Compétition vs jr AAA ?

Que le hockey collégial soit revenu en vogue ne veut pas dire que les Cheminots tenteront de compétitionner les Panthères.

« Le hockey collégial D2 reste inférieur au junior AAA. Notre mission est le développement sportif et académique des joueurs. Ce n’est pas important d’avoir 200 ou 1 000 personnes dans les estrades pour les Cheminots. On a refusé par le passé d’aller vers le D1, pour ne pas compétitionner les Panthères. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de