Quel avenir pour l’aréna Jacques Locas?

Actuellement fermé pour le reste de la saison 2007-2008 l’aréna Jacques Locas pourrait bien l’être définitivement d’ici un certain temps s’il faut en croire les informations colligées.

Par Mychel Lapointe et Luc Robert

A l’heure actuelle, le bâtiment est fermé et une demande formulée auprès des autorités du service des loisirs de la Ville de Saint-Jérôme pour aller constater l’étendue des dégâts a été carrément refusée.

Il en va, nous dit-on, d’une question de sécurité.

Mettons que ça ne regarde pas très bien.

Fermeture temporaire?

Il y a deux semaines, après diverses évaluations d’experts, la Ville de Saint-Jérôme a décidé de fermer l’aréna Jacques Locas, situé à côté de la polyvalente.

Au départ, les inspections de l’ancien « aréna mineur » ont démontré que sept poutres avaient été tordues sous le poids de l’épaisse couche de neige accumulée sur le toit. « D’autres analyses ont clairement établi qu’une quinzaine de poutrelles ont finalement été affectées, à partir du centre de l’amphithéâtre. Des analyses majeures sur la solidité de la structure doivent avoir lieu et tous les intervenants ont été unanimes à dire que par mesure de sécurité, mieux vaut que l’aréna soit fermé pour le reste de la saison actuelle », a confirmé le chef aux opérations du Service des incendies de Saint-Jérôme, M. Marc Lapointe.

D’autres sources bien au fait du dossier ont spécifié que les plafonds de vestiaires des joueurs présentaient aussi certains risques, puisque des fissures ont été découvertes en plusieurs lieux.

Le groupe Toitures Hogue a procédé au déblayage des six pieds d’épaisseur de neige qui se trouvait sur le toit de l’édifice.

Du côté de Saint-Antoine, quinze employés des loisirs de la Ville de Saint-Jérôme ont mis trois jours à nettoyer le dessus du Centre sportif de l’endroit. Des minisouffleuses ont dû être déployées sur la toiture pour accélérer les procédures. Sur les côtés de l’amphithéâtre, des murs blancs de près de 20 pieds de hauteur occupent tout l’espace disponible.

Horaire bousculé

Les fermetures temporaire du Centre sportif Saint-Antoine et permanente de l’aréna Jacques Locas ont causé passablement de maux de tête aux dirigeants de la Fédération de hockey mineur de Saint-Jérôme, qui organisent les championnats régionaux de deux catégories. « Sur un total de 59 matchs dans les catégories midget B (groupe 2) et novice (groupe 1), une vingtaine ont été déplacés ou reportés à cause des toitures. Nous avons réussi à retirer les deux matchs prévus à Pâques, pour les remettre à l’horaire à l’aréna Melançon et à Saint-Antoine pour la fin de semaine du 29 et 30 mars. Nous nous en tirons assez bien dans les circonstances », a détaillé M. Sylvain Labonté, responsable de la confection des calendriers à la FHMSJ.

Lions chanceux

Malgré les remises de rencontres, les Lions 4, midget B de Saint-Jérôme, s’en tirent assez bien dans les circonstances. « On saute la fin de semaine de Pâques, et puis si on gagne toutes nos joutes, on pourrait disputer 5 rencontres en 3 jours. Au moins, nous sommes un club de la place. Je pense que les factures d’hôtel risquent toutefois d’être salées pour des formations de l’extérieur, comme Berthierville ou Mont-Laurier », a mentionné l’entraîneur-chef Daniel Lapierre.

Reste à savoir si le déneigement des toitures d’arénas représentait une priorité pour la Ville, compte tenu des championnats régionaux. Aux loisirs de Saint-Jérôme, M. Jacques Boucher n’a pu retourner nos nombreux appels, puisqu’il a pris part à diverses réunions, jeudi dernier. Nous avons repris les démarches auprès de M.Boucher hier (mardi), mais sans plus de succès.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de