| Par journal-le-nord

Différence entre le bois d’ingénierie et le bois franc

Quand vient le temps de remplacer votre vieux plancher par un nouveau revêtement, plusieurs choix s’offrent à vous. Et une des options parmi les plus populaires est le plancher de bois. Mais saviez-vous que vous pouvez choisir le bois franc ou le bois d’ingénierie? Bien sûr, chacun a ses avantages et ses inconvénients, et il est important de savoir ce qui les différencie. Voyons donc quelles sont les différences entre le bois d’ingénierie et le bois franc.

Qu’est-ce que le bois franc ?

Le plancher de bois franc, comme son nom l’indique, est composé de bois franc sur toute son épaisseur. Il est généralement composé d’une essence de bois dur, comme le chêne, l’érable ou le noyer, et son principal avantage est qu’il peut être poncé et reverni plusieurs fois au cours de sa durée de vie.

Qu’est-ce que le bois d’ingénierie ?

Les revêtements de plancher en bois d’ingénierie ont une apparence très similaire en surface, mais ils sont fabriqués à partir d’une couche relativement mince de bois dur collée sur un substrat de contreplaqué de haute qualité. Les revêtements en bois d’ingénierie sont un peu plus chers que le bois franc, mais la plupart ne peuvent être poncés et revernis qu’une seule fois, car la couche de bois dur en surface est relativement mince. Le coût additionnel repose sur le besoin d’avoir une couche de contreplaqué en dessous pour lui donner une solidité supplémentaire.

Les différences entre le bois d’ingénierie et le bois franc

Le plancher de bois franc se présente sous la forme de longues planches, généralement constituées d’essences de bois dur. Il est fraisé avec des languettes et des rainures sur les bords opposés afin que les planches s’emboîtent lors de l’installation. Il s’installe en le clouant au sous-plancher, ce qui nécessite une certaine habileté que plusieurs bricoleurs n’ont pas.

Le plancher en bois d’ingénierie ressemble beaucoup au bois franc, mais sa construction comporte une couche relativement mince de bois franc collée sur une couche de contreplaqué de qualité supérieure qui confère au plancher une très bonne stabilité. Parmi les avantages du plancher d’ingénierie on retrouve sa durabilité qui peut aller jusqu’à 30 ans, qu’il est moins coûteux que le bois franc et l’installation est similaire. Les planches de bois franc ont tendance à être plus étroites que celles du plancher d’ingénierie. Le bois franc a généralement des joints très serrés entre les planches, et il existe une large gamme de couleurs et d’essences, et il est disponible en planches préfinies et non finies.

Les lames de plancher ont tendance à être plus larges avec les planchers de bois d’ingénierie. En effet, puisque le bois d’ingénierie est plus résistant aux variations de températures, on peut se permettre de créer des lames plus larges. Certains planchers de bois d’ingénierie préfinis ont des bords légèrement biseautés, ce qui crée de légères rainures entre les planches, tandis que les planchers de bois franc ont généralement des joints très serrés entre les planches. Les planchers de bois d’ingénierie sont presque toujours vendus préfinis, et la gamme de couleurs et d’essences disponibles est plus restreinte qu’avec le bois franc.

Le bois franc n’est pas recommandé pour une installation contre des dalles de béton, car l’humidité migrant à travers le béton peut faire gonfler et déformer le bois. Le bois a cependant des performances légèrement meilleures dans les endroits humides puisque sa construction en contreplaqué le rend plus stable et moins susceptible de se déformer. Si une installation sur un sous-plancher en béton est nécessaire, le bois d’ingénierie est le meilleur choix.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.