|

Construction multi-résidentielle: Des logements adaptatifs

Par Rédaction

L’innovation est un terme qui a trait à une vision de changement et de progression sous plusieurs sphères de la vie quotidienne de l’être humain. Le design, lui, est un terme qui définit souvent l’aspect esthétique et visuel d’un élément. Le domaine de la construction a connu ses lots d’innovation au cours des dernières années.

En quoi ces dernières consistent-elles en matière de construction multi-résidentielle?

Moins de superficies qu’avant?

À Toronto, dans l’un des complexes résidentiels les plus anciens, la surface attribuée aux logements individuels déjà construits depuis quelques décennies oscille autour de 1000 pieds carrés par habitation. Cette surface est généralement accompagnée de deux chambres à coucher. Les nouveaux ensembles résidentiels de la sorte ont vu la surface habitable descendre à 750 pieds carrés par résidence.

C’est donc une perte de 250 pieds carrés, ce qui offre aux acheteurs un espace de vie moins dense. Ce qui amène les architectes et les ingénieurs à innover afin de maximiser l’espace habitable.

L’optimisation des espaces de rangement

Un phénomène qui a vu le jour au cours des dernières décennies est celui de la construction de mini maisons. Ces dernières sont construites sur une surface limitée, permettant alors un design minimaliste et beaucoup de compartimentation des électroménagers.

C’est également un phénomène qui commence à voir le jour dans la construction de projets multirésidentiels.

Voyant ses espaces de rangement limités, une solution novatrice pourrait voir le jour. Soit celle d’augmenter la hauteur du sous plancher. Établir ce type de procédure permettrait d’utiliser cet espace comme rangement. Ce qui optimiserait alors l’espace de rangement. Ce dernier serait accessible avec des planchers d’accès surélevés. C’est donc un endroit parfait pour entreposer les articles qui n’ont pas une utilisation quotidienne au sein de votre résidence. Exemple: Des valises ou bien le sapin de Noël.

La modulation du mobilier

En raison de la superficie diminuée, l’optimisation de la surface habitable est clairement une préoccupation afin d’offrir aux locataires un lieu de vie agréable et convivial. Contrairement aux divisions murales, la division modulaire d’un logement offre une configuration personnalisable selon le moment de la journée.

Les modules peuvent être sous forme de mobilier, un lit rétractable est l’un des meilleurs exemples pour expliquer le concept. Un bureau-armoire en est un autre exemple intéressant, surtout avec l’arrivée du télétravail qui est devenu une pratique fréquente au cours des deux dernières années, le soir l’espace de travail est camouflé par une porte d’armoire derrière laquelle peut se ranger son ordinateur de travail et une bibliothèque. Tandis que lors des heures de travail, la large porte vient agir en tant que paravent d’intimité pour les personnes effectuant leurs tâches rémunérées.

Bref, c’est un concept qui peut s’appliquer à plusieurs mobiliers du logement, adaptant ainsi ce dernier selon le moment de la journée.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.