Projet immobilier écoquartier | « On ne touchera pas à un centimètre du Parc du Lac-Jérôme »

Par France Poirier
Projet immobilier écoquartier | « On ne touchera pas à un centimètre du Parc du Lac-Jérôme »
Un croquis démontre bien où sera construit l’écoquartier. (Photo : Courtoisie)

C’est ainsi que la mairesse s’est adressée aux citoyens lors de l’assemblée du conseil municipal pour répondre aux craintes de personnes en lien avec un projet d’écoquartier.

En 2015, la Ville de Saint-Jérôme a fait l’acquisition des terrains où se trouve le Parc du Lac-Jérôme pour en faire un vaste parc d’une superficie de 10 millions de pieds carrés. « Sans cette décision, les terrains auraient probablement été développés. Il n’est aucunement question de vendre ou d’échanger ces terrains, il n’y a aucune construction, ni de coupe d’arbres prévue au Parc du Lac-Jérôme. J’ai pris l’engagement de déposer une résolution pour transformer le zonage des lots en zonage parc. La raison pour laquelle on fait ça, c’est pour rassurer la population parce qu’il n’est aucunement question pour nous de toucher à un centimètre du Parc du Lac-Jérôme », a souligné la mairesse St-Gelais.

Le projet d’écoquartier concerne une bande de terrain qui borde le parc d’où peut-être la confusion selon elle. « Cette bande appartient à un promoteur privé qui est en droit de développer, ce qui est prévu à notre schéma d’aménagement. »

« C’est pour nous une excellente nouvelle parce qu’il faut construire plus de logements, accueillir de nouveaux citoyens pour maintenir l’économie de notre Ville en santé. C’est malheureux que ce projet ait fait une première mauvaise impression », ajoute Madame St-Gelais.

Elle ajoute que c’est une chance qu’un promoteur ait envie de développer un écoquartier dans la ville. Il s’agit d’un signe de développement durable : on parle de préservation du milieu, aménagement de réseaux d’espaces, de densification qui limite le déboisement, de récupération d’énergie et de bâtiments performants.

L’écoquartier représentera 4200 portes, 9200 habitants et un échéancier de 10 à 15 ans. C’est un projet qui en est à ses premiers balbutiements qui est adjacent au Parc du Lac-Jérôme.

Dans le but de rassurer les citoyens, la mairesse St-Gelais a promis que ceux-ci seront consultés à différentes étapes du projet.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jean Claude HEBERT
Jean Claude HEBERT
2 days ago

Mme St Gelais, la consultation des jéromiens aurait du commencer avant que l’avant projet soit accepté par le service d’urbanisme, et possiblement le Conseil, mais je ne le sais pas. Vous savez que des modifications de zonage seront nécessaires pour réaliser le projet, et votre façon de faire en priorisant le promoteur peut frustrer les citoyens qui auront la possibilité de s’opposer. Un projet d’une envergure aussi grande doit aller chercher l’appui de la population, ce que vous n’avez pas fait.

La population suit le dossier de près.

Claude
Claude
2 days ago

Je trouve ce projet totalement irresponsable il est encore temps de changer il serait beaucoup plus sage dans un contexte où les gens veulent fuirent les villes surpeuplées pour déménager en région où la nature prédomine il faut agrandir ce parc le mettre en valeur le protéger arrêtons la déforestation et la destruction des écosystèmes naturels de cette belle forêt.

guy ross
guy ross
1 day ago

Joignez le site de la défense de cette forêt sur Facebook: « SOS forêt du lac Jérôme »

Vincent Julien
Vincent Julien
1 day ago

On voit très bien, dans cette carte, que l’aire protégée du Parc du Lac Jérôme est une parcelle du parc tel qu’on peut le visiter aujourd’hui. L’accès actuel à partir du parc multi-sports disparaîtrait sous cet « éco »quartier. Aussi, je constate avec inquiétude qu’entre la partie protégée et le projet d’ « éco »quartier, il y a beaucoup d’espace naturel non protégé qui n’attend qu’à tomber sous l’autorité de développeurs immobiliers.

Judith Strauss
Judith Strauss
1 day ago

Les propos de Mme St-Gelais créent encore plus de confusion chez les citoyens. C’est jouer avec les mots, car en vérité, une forêt sera bel et bien rasée afin de laisser place à de nouvelles constructions. Seulement, ça ne sera pas la portion de forêt déjà protégée, mais bien le prolongement de celle-ci. Non, ce projet n’a rien de beau et ce serait un désastre écologique s’il voyait le jour.

Anastasiia Pidkopaieva
Anastasiia Pidkopaieva
1 day ago
Jimmy Pelletier
Jimmy Pelletier
1 day ago

Tout ce qu’à « d’éco » dans ce projet est bien le nom… Raser cette portion de la forêt est immonde

Sandy Cloutier
Sandy Cloutier
1 day ago

Vous y touchez à cette forêt du Lac Jérôme, ne venez pas dire le contraire. L’entrée des sentiers tel qu’on la connait est exactement dans la partie du projet d’Ecocartier. Très déçue de voir que toute la parcelle de boisé près de l’École secondaire Cap Jeunesse disparaîtra.

julie M.
julie M.
1 day ago

Il est très malheureux et vraiment désolant de ne pas avoir été consultés bien avant … Oui ce sont des terrains privés, mais nous n’avons pas la même vision de « écoquartier et développement durable … Cette forêt est une des rares à St-Jérôme et des gens de partout se sont habitués à fréquenter les magnifiques sentiers en dehors du chemin principal du lac Jérôme. Nous allons nous mobiliser c’est certain.

Alex Beauvais
Alex Beauvais
1 day ago

La mairesse St-Gelais a beau distinguer les deux secteurs, une forêt, c’est une forêt. Il est absolument inacceptable en 2021 d’autoriser un tel projet alors que le fédéral, lui, s’est engagé à planter 2 milliards d’arbres pour lutter contre les changement climatiques.
Joignez-vous au groupe Facebook SOS Forêt du lac Jérôme pour obtenir les vraies informations.