Près de 70 élèves pourraient être transférés

Photo de Isabelle Houle
Par Isabelle Houle
Près de 70 élèves pourraient être transférés
Joël Badertscher et ses enfants Robin 11 ans et Flavie 5 ans qui fréquentent l’école des Falaises. (Photo : Courtoisie)

Nouvelle école à Saint-Hippolyte

Isabelle Houle, collaboration spéciale
La Commission scolaire de la Rivière-du-Nord envisage de transférer l’an prochain, près de 70 enfants de Prévost à l’école des Hauteurs, à Saint-Hippolyte. Ceci en raison de la construction d’une nouvelle école en 2019 et d’une redéfinition des bassins d’alimentation des écoles primaires.
Ces élèves, qui fréquentent actuellement l’école des Falaises, sont issus des secteurs du Lac Écho et Lac René.
Plusieurs familles touchées réagissent et demandent des explications. « Comment expliquer une décision aussi grotesque qui aura des conséquences négatives inexorables sur les élèves de Prévost qui seront amenés, tels des parias, des bouche-trous, dans une autre municipalité, un autre milieu, une autre communauté! N’existe-t-il pas trois écoles primaires à Prévost? N’y a-t-il pas un moyen plus humain de redécouper le territoire de Prévost pour que ces enfants restent dans leur communauté? » s’est indigné un père et citoyen de Prévost, Joël Badertscher et ex-conseiller municipal.
D’ailleurs, déjà, une mobilisation est organisée et des parents touchés doivent se rencontrer à Prévost pour faire entendre leur mécontentement.
« Vous, la commission scolaire avez décidé de construire une nouvelle école à Saint-Hippolyte. C’est très bien. Mais pourquoi détruire tout le tissu social de notre communauté d’appartenance de Prévost, pour venir combler les trous dans une école à l’extérieur de notre communauté […]Pourquoi donc, avec la croissance démographique de Prévost, la diminution des espaces libres dans l’école au profit de nouvelles classes, la commission scolaire n’a pas trouvé judicieux de mettre en branle le projet d’agrandissement de l’école des Falaises? », poursuit-il dans une lettre adressée aux médias, aux élus et à la commission scolaire.

« Tempête dans un verre d’eau »

De son côté, la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord soutient qu’effectivement, une nouvelle répartition d’élèves doit être faite sur le territoire, mais que rien n’est encore officiel. « C’est une énorme tempête dans un verre d’eau. La lettre qui circule à ce sujet ( celle de M. Badertscher ) est très agressive envers la démarche qui est en cours. Les consultations se poursuivent à ce sujet jusqu’à la fin novembre. Personne n’est transféré pour le moment. La commission scolaire consulte pour aller chercher les opinions des gens concernés et voir les différentes options », soutient Nadyne Brochu, conseillère aux communications à la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord.
M. Badertscher conclut en rappelant que le nouveau gouvernement de la CAQ prône plus d’autonomie des écoles, plus d’importance décisionnelle des conseils d’établissement de chaque école et qu’une telle décision doit être étudiée et non annoncée.
Le plan de répartition des élèves 2018-2019 est disponible sur le site Internet de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord. www.csrdn.qc.ca
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de