Pour une relation plus «zen» avec la nourriture

Pour une relation plus «zen» avec la nourriture
Guylaine Guevremont et Marie-Claude Lortie ont présenté une conférence basée sur leur nouveau livre Kilos zen

SAINT-JÉRÔME. Les auteures du livre Kilos zen, un livre sur la perte de poids et le bonheur de manger… juste assez, étaient à Saint-Jérôme dans le cadre d’une conférence. TC Media s’est entretenue avec ces deux femmes qui proposent une approche bien différente de l’alimentation.  

Depuis la publication de leur livre à succès Mangez!, la nutritionniste Geneviève Guevremont et la journaliste, chroniqueuse et critique gastronomique Marie-Claude Lortie n’ont cessé de se demander comment aider les gens pris dans l’enfer des régimes, du poids en trop, de la culpabilité et de l’angoisse face à la nourriture.

Voilà que 10 ans plus tard, elles privilégient une approche antirégime, prominceur et progourmandise et expliquent aux lecteurs l’importance de mieux comprendre les signaux que le corps envoie pour dire quand manger et quand s’arrêter. Elles invitent donc à retrouver liberté et «zénitude» à table et devant le miroir et le réfrigérateur.

«La majorité de la population possède d’assez bonnes connaissances en nutrition. Mais, cela ne les aide pas nécessairement à manger juste assez pour leurs réels besoins, a expliqué Guylaine Guevremont qui mentionne que ce nouveau livre se base sur 10 ans de pratique. «J’épaule les gens à trouver leurs signaux de satiété. Le livre aborde le rapport plus émotif avec la nourriture puisque ce n’est pas par accident que les gens comblent certains besoins avec la nourriture.»

Selon elle, la meilleure approche est l’écoute des signaux de faim et de satiété. Encore faut-il savoir comment écouter son corps et comprendre ses propres comportements face au frigo et aux kilos. Ce sont ces questions que Kilos zen aborde.

«La plupart des livres sur l’alimentation expliquent comment bien manger. La réalité est que les gens ne le font pas ou ne le font que temporairement. Près de 95 % des gens reprennent tout le poids perdu à la suite d’un régime et 60 % en reprennent plus. C’est bien de dire aux gens de manger des pommes au lieu des frites, mais si nous ne comprenons pas le fonctionnement de notre cerveau et de nos émotions devant la nourriture, nous n’avancerons pas. Dire aux gens de manger des carottes c’est comme dire à un alcoolique que la solution est d’arrêter de boire. Il faut d’abord comprendre pourquoi les gens mangent trop», a souligné Marie-Claude Lortie.

Les auteures proposent un programme détaillé et concret. Il est divisé en phase pour faciliter sa mise en pratique et il aborde tant le rapport à la nourriture que la relation avec le corps et ne vise pas à se priver du plaisir de manger. Le livre est complété par les propos de personnalités qui discutent de leur rapport à l’alimentation et au poids, dont Ricardo, Mitsou et Janette Bertrand.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de