Pôle Sainte-Paule: Pour une meilleure cohabitation

Par France Poirier
Pôle Sainte-Paule: Pour une meilleure cohabitation
L'église Sainte-Paule à Saint-Jérôme a été aménagée comme centre d'hébergement pour les personnes itinérantes. (Photo : Courtoisie)

Le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme a mis sur pied un projet proactif. L’équipe Pacifique aura le mandat, entre autres, de faire de la sensibilisation auprès des personnes en situation d’itinérance.

Depuis plusieurs semaines, le centre d’hébergement installé à l’église Sainte- Paule sème de l’inquiétude auprès des résidents du secteur. « Nous allons privilégier une approche préventive. On veut faire une police de proximité, on sera présents pour les référer, les aider et soutenir les organismes. Cette année, ce sont quatre agents et un sergent qui sont dégagés pour faire partie de l’équipe Pacifique. Ils seront présents à partir du midi et en soirée, et durant tout l’été jusqu’au 11 septembre », explique Marc St-Aubin directeur adjoint à la Direction de la surveillance du territoire au Service de police de Saint-Jérôme.

Sur le terrain, l’équipe Pacifique appliquera les mesures requises dans une approche inclusive en résolution de problèmes. Son mandat vise également la proximité avec la clientèle du centre-ville, les commerçants, la place des Festivités et la gare intermodale pour assurer la sécurité de tous en période d’assouplissement des mesures sanitaires.

Un plan d’action étoffé

L’équipe Pacifique est l’une des nombreuses mesures entreprises afin de mieux intégrer les personnes en situation d’itinérance dans ce nouveau pôle, tout en proposant des solutions aux problèmes soulevés par la population environnante. Un plan d’action concerté a été convenu par l’ensemble des parties prenantes et prévoit l’implication des ressources humaines suivantes :

• Des employés du Service des travaux publics assureront l’entretien.

• Une travailleuse sociale du CISSS offrira du soutien à la clientèle itinérante.

• Présence d’un gardien de sécurité du CISSS du lundi au vendredi.

• Des responsables seront embauchés pour superviser le parc Henri-Daoust 7 jours/ semaine.

• L’équipe Pacifique du Service de police fera de la sensibilisation et patrouillera le secteur.

D’autres actions seront prises, notamment :

• Réaménagement sur le site : déplacement de l’entrée principale à la porte nord.

• Accroissement du ménage quotidien.

• Ajout ciblé de clôtures à certains endroits entre le site et les résidences à proximité.

• Ajout d’éclairage et de caméras de sécurité à l’arrière de l’église.

• Visites du voisinage (écoute et note des préoccupations des citoyens ciblés – recherche d’actions pour y remédier).

« Un bon partenariat »

« Nous sommes heureux du travail qui se fait entre la Ville et ses partenaires. Les institutions et les organismes se mobilisent chacun dans leur rôle et leur expertise, mais ensemble dans le but commun d’assurer la pérennité du Pôle Sainte-Paule. La Ville s’implique pour l’aménagement de l’espace, l’entretien et la sensibilisation auprès de la population et de la clientèle itinérante par l’équipe Pacifique. Les organismes communautaires et le CISSS travaillent à la réinsertion sociale et aux interventions auprès des personnes en situation d’itinérance », a affirmé Mme Janice Bélair- Rolland, mairesse de la Ville.

« Ce plan d’action vient à point après de nombreux mois de travail avec nos partenaires. C’est très important pour nous de trouver des solutions afin que la population environnante se sente en sécurité et que les personnes vivant en situation d’itinérance puissent avoir un lit et de l’aide de la part du milieu communautaire. Le Pôle Ste-Paule est une grande fierté et une belle réalisation de la dernière année, installé dans l’urgence, mais le travail se poursuit afin de bien intégrer ce nouveau centre de services dans la communauté », a déclaré Mme Johanne Dicaire, conseillère municipale et mandataire aux affaires communautaires.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Mario
Mario
5 months ago

Discours politique elle se cache en arriere de ses decision Ouff pas facile ce dossier

Éric Boivin
Éric Boivin
5 months ago

Le problème est que les organismes communautaires n’ont pas les moyens des ambitions politiques (et j’inclus celles du CISS). Macadam, centre de jour et le Book tiennent à bout de bras les activités de l’Eglise Ste-Paule et vivent 24/24 avec les problèmes de santé mentale et de polytoxicomanies des usagers. Ce n’est pas des belles idée venant de fonctionnaires qui m’ont probablement jamais mis le nez dans la cuisine qui vont changer l’état des chose.

Bref, les décisions disons pas trop évaluées des décideurs (municipaux et du CISS) ont mené à ce chaos qui m’a foi, sera très difficile à adresser.