Plus de véhicules électriques chez Mercedes, mais pour quand?

Par Louise Guertin
Plus de véhicules électriques chez Mercedes, mais pour quand?


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

Le Mercedes-Benz EQC n’est pas encore en vente sur le marché canadien (son arrivée a été retardée au début de 2021), mais le constructeur allemand a des plans bien précis pour sa future gamme de véhicules électriques. Et il vient de nous donner de plus amples détails.

Ainsi, après les VUS compacts EQC et EQB, le multisegment sous-compact EQA, la grande berline EQS (basée sur le sensationnel concept Vision EQS) et le fourgon électrique EQV, Mercedes-Benz prépare une berline intermédiaire appelée EQE, un VUS intermédiaire EQE et un VUS pleine grandeur EQS – tous construits à partir d’une architecture spécialement dédiée aux véhicules électriques.

Grâce à un investissement de 10 milliards € (environ 15,7 milliards $), le fabricant de Stuttgart compte offrir au moins 10 modèles EQ d’ici la fin de 2025.

Pendant ce temps, les sous-marques AMG et Maybach vont commencer à s’électrifier elles aussi. Même chose pour l’emblématique 4×4 de Classe G, comme nous vous l’avons annoncé précédemment.

Bon nombre de ces modèles, dont l’EQS qui servira de porte-étendard, sont présentement soumis à une panoplie de tests pour compléter leur développement.

La production se fera en Allemagne et, dans certains cas, en Chine et aux États-Unis (Alabama). La grosse question est : combien de ces véhicules se retrouveront chez les concessionnaires nord-américains et à partir de quand?  En Europe, on parle de lancements successifs en 2021, 2022 et 2023, mais comme l’exemple de l’EQC nous a montré, il faudra être plus patient ici.  

À plus long terme, l’objectif de Mercedes-Benz est que les véhicules hybrides et 100% électriques représentent plus de la moitié de ses ventes totales d’ici 2030 et que l’ensemble de sa gamme soit carboneutre d’ici 2039.

En vidéo : Sur la route avec le Mercedes-Benz EQC

Partager cet article