| Par martine-laval

The Lost Fingers

Des virtuoses qui ne se prennent pas au sérieux !

Avec le temps des Fêtes reviennent le groupe The Lost Fingers et ses compositions originales de Noël. Après le succès de Christmas Caravan en 2016 et la tournée qui s’ensuivit, la formation récidive cette fois-ci avec Coconut Christmas, aux sonorités encore plus festives. Pour nous offrir leur version d’un Noël autour du monde, les virtuoses de la musique débarqueront au théâtre Gilles-Vigneault le samedi 16 décembre.

Un son à découvrir

« Je vous souhaite de découvrir ce voyage autour du monde avec Coconut Christmas et Christmas Caravan!, s’exclame Byron Mikaloff, guitariste du groupe rejoint au téléphone. Que l’on vienne des Caraïbes, du Moyen-Orient, de la Russie, de la Colombie, de l’Espagne, chaque spectateur trouve sa sonorité particulière. Nous sommes très contents d’avoir fait le tour de la terre en 25 chansons en respectant les origines et en faisant des clins d’œil à des instruments typiques de certains pays. »
Après avoir conquis le Québec avec son premier disque Lost in the 80’s qui s’est écoulé à plus de 200 000 exemplaires, The Lost Fingers est parti à la conquête du Canada et de l’Europe, récoltant plusieurs distinctions, notamment à l’ADISQ et aux Prix Juno.
« C’est sûr que les reconnaissances nous touchent, mais le plus important est de pouvoir gagner notre vie en faisant notre métier de musiciens, confie Byron au nom du groupe. La réception de nos disques de Noël est tellement magnifique! On fait 22 chansons par soir en plus d’un rappel de quelques autres succès et on obtient toujours une ovation à la fin du spectacle. C’est émouvant parce qu’on a travaillé tellement fort! Ça fait du bien. »

Des originalités

Enregistré au Studio B-12 de Valcourt et réalisé par le renommé John Jorgenson (Elton John, Johnny Cash, Willie Nelson, Pavarotti…), Coconut Christmas est à l’image de l’original quatuor de Québec. Avec plusieurs invités, le quartet composé des guitaristes Byron Mikaloff et François Rioux, du contrebassiste Alex Morissette et de la chanteuse Valérie Amyot revisite 14 morceaux de Noël, de styles, d’époques et d’origines diverses, des lectures audacieuses et uniques réarrangées de manière tantôt sophistiquée, tantôt déjantée… à la façon des Lost Fingers!
Comme toujours, The Lost Fingers explore avec originalité les riches saveurs de la musique du monde, du swing, du jazz et du pop qu’il joue et chante à sa façon bien particulière remplie d’humour. « On est reconnus pour faire des miracles avec des chansons qui ne font pas l’unanimité, mais qu’on transforme à notre façon pour qu’elles plaisent, de raconter Byron. C’est une combinaison de connaissance et d’union de nos talents pour faire une beauté de toute musique. On fait des variations et des arrangements sur les mélodies pour donner une autre vie à la chanson. La réalisation sous la direction du multi-instrumentiste John Jorgenson amène beaucoup de crédibilité à notre projet. On est chanceux! »

La touche féminine

Valérie Amyot fait désormais partie de la formation masculine. « Valérie est la touche féminine qui apporte classe et sensualité. On nous a fait le commentaire que depuis son arrivée, on avait perdu un peu de folie, mais qu’on avait gagné en classe et en précision. D’ailleurs, quand on écoute les deux albums de Noël, on réalise à quel point le cheminement est fascinant depuis Lost in the 80’s. On est très fiers. »
Des projets, le groupe en a puisque l’an prochain sera leur 10e anniversaire! En attendant, il sera le samedi 16 décembre, 20 h, au théâtre Gilles-Vigneault.
www.thelostfingers.com

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.