Période estivale : Le Mouvement Jérômien demande des actions concrètes pour soutenir la centre-ville

Ève Ménard (initiative de journalisme local)
Période estivale : Le Mouvement Jérômien demande des actions concrètes pour soutenir la centre-ville
Marc-Olivier Neveu et Simon Lynch. (Photo : Archives )

En cette période de déconfinement, les co porte-paroles du parti municipal Mouvement Jérômien, Marc-Olivier Neveu et Simon Lynch, demandent des actions supplémentaires de l’administration Maher afin de soutenir le centre-ville de Saint-Jérôme et ses commerçants. Les quatre actions suggérées s’inscrivent dans une volonté de rendre le centre-ville agréable et sécuritaire et d’encourager l’économie local.

Les quatre propositions

  1. Un projet-pilote afin de piétonniser la rue de la Gare , entre les rues Labelle et Godmer pendant la période estivale ;
  2. L’ouverture du marché public de Saint-Jérôme, sur le site de la Place des Festivités, située devant le Théâtre Gilles-Vigneault, afin de permettre aux marchands, ainsi qu’aux visiteurs de respecter les mesures de distanciation sociale ;
  3. En collaboration avec les commerces du centre-ville qui en font la demande, mise en place de corridors sanitaires devant les commerces qui en font la demande ;
  4. Une campagne publicitaire afin d’inciter les citoyens du Grand Saint-Jérôme à encourager les nombreux commerces et entrepreneurs du centre-ville.

Repenser le centre-ville

« J’ose espérer que Monsieur Maher sera assez réceptif pour entendre nos demandes et inclure ces propositions dans son plan de relance. […] Il faut que ça devienne une opportunité pour penser à la manière dont on aménage notre centre-ville », souligne Marc-Olivier Neveu. Le co porte-parole ajoute qu’il pourrait s’agir d’une belle occasion pour tester certaines mesures et peut-être éventuellement, les mettre en place à long terme. Il donne l’exemple de la piétonnisation de la rue de la Gare, première des quatre propositions : « À long terme, des études peuvent être menées selon l’expérience que nous pourrions avoir cet été, afin de voir si la rue de la Gare pourrait rester piétonne pour d’autres périodes estivales. »

Stimuler l’achat local

« Plus que jamais, l’achat local est primordial. C’est un symbole de solidarité envers nos entrepreneurs, qui se dévouent pour leur communauté. En ce sens, les activités du marché public de Saint-Jérôme doivent reprendre afin de pouvoir soutenir les agriculteurs des Laurentides. En l’absence de festivals cet été, ainsi que de la nécessité de faire respecter des mesures de distanciation sociale, le site de la Place des Festivités serait mieux adapté dans le contexte à être le lieu de notre marché public cette année », souligne pour sa part Simon Lynch, co porte-parole parti municipal.

Le Mouvement Jérômien souhaite donc stimuler l’achat local en cette période difficile pour les commerçants, tout en repensant la manière d’aménager le centre-ville afin qu’il devienne agréable, accessible et sécuritaire pour tous les citoyens. « Il faut saisir la balle au bond, il faut saisir l’opportunité. Ça pourrait vraiment encourager nos commerçants qui se dévouent corps et âme et vivent des difficultés ces temps-ci. Ça s’appelle de la solidarité. C’est de cette manière que Saint-Jérôme pourra s’illustrer. Nous avons la chance d’avoir un centre-ville qui est vivant et il faut le garder vivant. Ce sont des mesures qui vont de soi afin de maximiser l’achat local et l’expérience au centre-ville », conclut Marc-Olivier Neveu.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Louise Labonté Auteurs de commentaires récents
  S'abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Louise Labonté
Guest
Louise Labonté

De très bonnes initiatives le marché sur la place des festivités génial pour cet année qui pourrait aussi se compléter avec l emplacement actuel