Patinage libre : Branle bas de combat à l’aréna Rivière-du-Nord

Par Luc Robert
Patinage libre : Branle bas de combat à l’aréna Rivière-du-Nord

L’annonce gouvernementale de réouverture partielle des arénas québécois, à compter du 26 février prochain, a entraîné une révision complète de l’horaire à l’aréna Rivière-du-Nord de Saint-Jérôme.

La directrice générale du complexe sportif, Mme Danielle Clément, a pris les bouchées doubles pour rebâtir un calendrier équilibré, qui tient compte des mesures sanitaires.

« L’Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (l’AQAIRS) n’oblige personne à une réouverture, mais elle suggère des références de procédures. On s’est creusé les méninges pour que des heures d’ouverture soient offertes. Ça demande beaucoup de préparation, de contrôle et de surveillance de notre part », a-t-elle avoué.

Mme Clément a contacté ses anciens collègues de la Ville de Saint-Jérôme pour gérer les inscriptions au patinage libre. « Les plages disponibles pour le patinage libre risquent de se réserver via internet. On n’est pas encore équipés pour faire ça nous-mêmes et on devrait utiliser le site de la Ville. Les résidents des trois villes membres de la Régie (Sainte-Sophie, Prévost et Saint-Jérôme) voulant s’inscrire au patin libre pourront le faire via le site VSJ.CA, sous l’onglet ARÉNA RÉGIONAL. »

Les autorités de la Régie intermunicipale de l’aréna régional de la Rivière-du-Nord (RIARRDN) entendent faire preuve de sévérité pour la réouverture.

« De mémoire, on a juste droit à 25 personnes à la fois, par bulle, dans l’aréna. Nous allons rappeler du personnel. On ne veut pas que ce soit cohue à la porte ou à l’intérieur.»

L’ouverture du gouvernement Legault aura été un couteau à deux tranchants, pour les dirigeants locaux.

« C’est un peu une patate chaude. Tous les organismes utilisateurs veulent des heures et c’est de bonne guerre. C’est normal que le patinage artistique, le patinage de vitesse et le hockey veuillent aussi retourner sur la glace, comme le patinage libre. Mais nous suivons le décret. Quand nous rouvrirons, nous serons prêts. »

Désinfection

Par ailleurs, aucun recoin des deux patinoires et des vestiaires de joueurs ne sera oublié dans les traitements appliqués.

« Nous avons obtenu une machine de désinfection à fumigène. Les chambres de joueurs, le matériel et les lieux seront régulièrement décontaminés. »

À quand pourrait survenir une réouverture régulière des deux patinoires à l’aréna de la Rivière-du-Nord ?

« On souhaite avoir des activités de printemps. On pourrait même aller jusqu’à la fin d’avril, au calendrier. Mais mon pif me dit que ce ne sera pas demain la veille. On ne sait pas quels effets aura le déconfinement, pendant et après la semaine de relâche. »

Empressement

Dans un autre ordre d’idée, l’ex-Canadien Joé Juneau, aussi un ancien des Faucons de Lévis-Lauzon, qui venait remplir le filet face aux Cheminots collégiaux AAA (1985 à 1987) à Saint-Jérôme, a effectué une sortie contre les autorités sanitaires provinciales.

« Ouvrir les arénas juste pour du patinage libre, sérieusement ? Les jeunes ont besoin de pratiquer leur sport de façon encadrée. En mars, la saison des sports de glace (extérieure) sera finie : il sera trop tard. À Portneuf, nous enseignons (…) au rythme de trois sessions par semaine, à presque 300 jeunes : nous n’avons eu aucune propagation de la COVID-19 », a soutenu l’ex-no. 49.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments