Les Panthères préparent le repêchage avec entrain

Les Panthères préparent le repêchage avec entrain

Le gardien Samuel Gagnon aura encore 8 parties de suspensions (sur 10) à purger la saison prochaine. PHOTO: ÉTIENNE ROUILLARD

Hockey junior AAA

Éliminées en cinq parties par les Cobras de Terrebonne en quarts de finale, les Panthères de Saint-Jérôme n’ont pas baissé les bras pour autant. L’organisation planche déjà sur le prochain repêchage et prépare le plancher avec les vétérans.

« La clé passe par le draft et les vétérans pour 2018-2019. On aura encore plusieurs joueurs de 20 ans, affiliés à nous, qui participeront en août aux camps de la LHJMQ. Il y a de bonnes possibilités de ce côté-là. Notre groupe de futurs joueurs de 19 ans, la saison prochaine, nous aidera aussi. Plusieurs prendront de la maturité et se développeront physiquement. Ça nous prendra dans l’alignement un bon mélange de joueurs rapides, avec un bon sens du hockey, et aussi quelques costauds », a réfléchi tout haut le directeur-gérant du club, Pierre Bergeron.

Tout ce beau monde devra toutefois cadrer dans la philosophie de l’équipe.

« On a fini de se battre pour les services de joueurs qui ne veulent pas comprendre. Tu repêches le meilleur joueur disponible, mais s’il ne fait pas l’équipe, tu peux toujours t’améliorer en le refilant ailleurs. On a identifié quatre valeurs pour porter le chandail des Panthères : le respect, le leadership, l’éthique de travail et l’attitude en général. On a toujours en tête la quête de gagner un championnat des séries. Ce sera un long processus, mais avec des jeunes qui voudront embarquer dans le processus. »

« Un des moyens, pour y parvenir, ce sont les rencontres individuelles de fin de saison, que nous venons de terminer. Je voulais savoir où les jeunes se voient dans l’organisation l’an prochain. On a pris le temps de savoir quelles sont les attentes des deux côtés. Savoir s’ils sont prêts à exercer un rôle sur les plus jeunes. Leurs aspirations. Ça m’a donné d’excellentes idées. »

En progression

Les Panthères ont atteint des sommets appréciables, en 2017-2018, avec 34 victoires en 49 matchs (70 points, 2e de la division Burrows).

« C’est un long processus de visibilité, de progrès. Dans la population, les collectes de sang, visites aux écoles, etc. ont commencé à rapporter des fruits. On a eu 850 personnes pour un match en séries. C’est une année positive qui nous a fait progresser généralement partout. Le personnel a composé avec des séquences en montagnes russes, mais nous avons tous appris à la vitesse grand V.»

Et comme un club se bâtit souvent par l’arrière, Pierre Bergeron devra faire le point avec ses portiers.

« Dans le cas de Samuel (Gagnon) et sa suspension de 10 matchs… disons que la sentence est peut-être un peu lourde, mais le geste a été posé. Sam avait été averti dans la série précédente, contre Gatineau, pour les coups de bâton. Les arbitres se parlent entre eux et ils le surveillaient. Quand il se fait frapper, Sam peut être dangereux. C’est un heureux problème d’avoir un autre gardien au grand talent, Alexandre Taddéo, encore avec nous. Il a démontré, contre les Cobras, qu’il pouvait dominer. »