Panthères de Saint-Jérôme

Panthères de Saint-Jérôme

Jean-Claude Tremblay et Clément Hudon. Photo : courtoisie

Entretien avec Clément Hudon

Chronique affaires et économie

jean-claude tremblay, MBA Collaboration spéciale

C’est avec plaisir que je débute l’année en lion, ou en panthère, devrais-je dire!

Rencontre avec l’entrepreneur Clément Hudon, un poids lourd du monde des affaires au Québec, celui qui a bâti de ses mains l’impressionnante organisation qu’est Piscines Trévi, le même homme qui a pris la tête de l’organisation des Panthères de Saint-Jérôme.

Je dois vous avouer que ce n’est qu’en préparant ma rencontre que j’ai saisi toute l’ampleur de ce que ce bâtisseur a accompli jusqu’ici. Parti de rien en 1972 avec une roulotte et deux « hors terre », il a depuis révolutionné le monde des piscines au Québec.

Le mot outdooring vous dit quelque chose? Le pionnier, ici, c’est lui. Sa société, qui exploite des magasins et fabrique ses produits au Québec, dessert un imposant marché résidentiel et institutionnel nord-américain et européen.

Lorsque je conseille et travaille avec ce genre d’entreprise, j’ai généralement affaire à un consortium animé d’un C.A. assez carré, plutôt qu’à un seul homme d’une grande simplicité. Dans ce cas précis, j’anticipais faire la connaissance d’un chef d’entreprise occupé et probablement difficile d’accès : une grosse pointure à la tête de quelque 800 employés, incluant un club de hockey. C’est à l’Aréna régional de la Rivière-du-Nord que j’attendais l’entrepreneur, en compagnie d’un vétéran des journaux régionaux, Claude Labelle, l’organisateur de cette précieuse rencontre. Notre contact Mario nous dit que M. Hudon était là-bas et nous attendait. À notre grande surprise, c’est un homme extrêmement discret qui, mêlé parmi les amateurs de hockey, nous avait plusieurs fois passé sous le nez! Pour la difficulté d’accès, on repassera!

Pourquoi l’achat du club de hockey les Panthères?

« J’ai toujours aimé le hockey et j’ai même été coach », m’a-t-il raconté. Il a poursuivi : « J’étais ouvert à un investissement. J’aimais le club et il était à vendre… je l’ai acheté ». Il est trop humble, car mes recherches m’ont révélé beaucoup plus d’informations. En effet, j’ai appris que M. Hudon n’est pas un homme d’affaires qui a investi dans un passe-temps, mais plutôt un fin connaisseur du hockey qui, en plus de sa passion pour le sport, a même été le coach de joueurs devenus vedettes, comme Martin St-Louis et Jocelyn Thibault.

Valeurs transmises au club?

« Quand je suis arrivé, j’ai tout de suite insisté pour que les jeunes restent à l’école. ‘’Tu veux faire partie du club, tu t’entraînes ET tu vas à l’école… sinon tu sors!’’ ». Voilà ce qu’il m’a répondu avec aplomb! Le message est donc lancé : « L’éducation, c’est aussi important que le sport », a déclaré celui qui veut recruter plus de joueurs de la région. « C’est important de donner une place aux joueurs d’ici, parce que ça crée une identité forte et c’est bon pour tout le monde. »

Amour et respect

J’ai rapidement constaté qu’il aimait profondément ce qu’il faisait. Il m’a confié, comme la majorité des entrepreneurs à succès d’ailleurs, que l’argent n’a jamais été le centre d’intérêt. J’ai conversé et échangé d’innombrables fous rires avec un homme attachant et profondément dédié à ses employés et aux jeunes de son équipe. Celui qui m’a dit que, dans la vie, l’attitude déterminait l’altitude se nourrit de l’énergie des gens. « J’aime profondément le monde. Rien ne me fait plus plaisir que de voir une famille excitée d’avoir leur piscine, ou des amateurs qui célèbrent la victoire de leur équipe. »

Mes conclusions

D’abord, c’est sûrement l’entrepreneur le plus humble que j’ai rencontré. Son humilité n’a d’égale que sa curiosité et sa vivacité d’esprit. Son arme de prédilection est son habileté à se fondre dans la foule, tel un caméléon, ce qui lui confère un superpouvoir : prendre le pouls de ses clients sur le terrain, et ainsi ajuster le tir. J’ai rarement croisé un haut dirigeant possédant une telle proximité avec ses employés et ses clients.

Par ailleurs, son succès s’explique aussi par sa grande créativité et son sens de l’innovation. Ce travailleur acharné ne compte pas ses heures, et il est propulsé par une seule chose : la clarté de sa mission. Le « quoi » importe peu ici; il s’agit seulement de définir la cible, et de foncer. C’est ce que je martèle constamment à mes clients : si vous embarquez dans votre voiture et commencez à conduire sans destination claire, vous n’aboutirez nulle part de précis. Merci, M. Hudon, pour vos innombrables leçons.

Panthères de Saint-Jérôme
750, rue Filion, Saint-Jérôme, QC
Téléphone : 450 327-6435, poste 3206
www.pantheres.com

 

jctremblay@cogitas.ca