Ouvriers spécialisés : manifestation pour un salaire équitable

Ouvriers spécialisés : manifestation pour un salaire équitable

SAINT-JÉRÔME. Mercredi 22 octobre se déroulait une manifestation devant l’Hôpital de Saint-Jérôme, entre 11 h et 14 h, en lien avec la campagne intersyndicale de la CSN « Des métiers qui doivent être reconnus». La revendication : régler l’écart des salaires grandissant entre le secteur public et le secteur privé.

« Nous sommes ici aujourd’hui pour appuyer nos ouvriers spécialisés dans leur quête, qui a débuté en 2010, pour l’obtention d’un salaire équitable et de bonnes conditions de travail », a expliqué dans son discours, Karine Lehoux, présidente intérimaire, SEE du syndicat CSN du CSSS de Saint-Jérôme.

Les faits

Karine Lehoux rappelle les faits : « Les ouvriers spécialisés désertent les services publics pour rejoindre le service privé. L’écart de salaire est de plus en plus grandissant, une différence de 30 % sépare le service public du service privé. Parce que les emplois d’ouvriers spécialisés ne sont pas reconnus à leur juste valeur dans nos services publics, les employeurs ne pourvoient plus aux postes vacants.»

La présidente intérimaire soutient que « le travail quotidien n’est plus assumé correctement, ce qui détériore grandement l’état de nos bâtiments. Sans ouvriers spécialisés, l’entretien technique de nos bâtiments publics est maintenant sous-traité à gros prix au service privé.»

Selon Karine Lehoux, des études démontrent que faire appel au service privé peut coûter jusqu’à quatre fois plus cher, « puisque les travailleurs y sont mieux rémunérés et que l’entreprise doit dégager des profits. De plus, pour le travail effectué en heures supplémentaires les coûts sont faramineux au privé comparativement aux taux prévus aux conventions collectives du secteur public. »

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments