Ouverture du marché public de Saint-Jérôme

Par Marie-Catherine Goudreau
Ouverture du marché public de Saint-Jérôme
Marché public de Saint-Jérôme (Photo : Marie-Catherine Goudreau)

Engouement pour l’achat local

Une trentaine de marchands étaient présents le 19 juin dernier, lors de la deuxième journée d’ouverture du marché public. Alors que ce marché est l’un des plus vieux au Québec, cette année, ils ont ouvert leurs portes un mois plus tard qu’à l’habitude. Il restait 9 places à combler puisque certains commerçants n’ont pas encore leurs récoltes en raison de la sécheresse qui sévit actuellement depuis le printemps.

 

Pour la première fois, pandémie oblige, le marché est à sens unique et il y a seulement 4 entrées délimitées à côté desquelles ils y ont installé des lavabos pour se laver les mains et où des employés supplémentaires sont présents pour avoir un meilleur contrôle de l’achalandage. L’argent comptant est accepté, mais on encourage les gens à payer avec une carte lorsque c’est possible. Chaque marchand est séparé d’un espace pour faciliter la distanciation et ils sont maintenant situés dans le stationnement et non sur le trottoir. Cela implique que la superficie pour les clients a donc doublé, ce qui permet de maintenir une distance de 2 mètres entre chaque personne. « On est en adaptation continue, mais nous faisons confiance à la population qui doit respecter les consignes sanitaires », affirme Maxime Doyon-Laliberté, chargé des communications à la ville de Saint-Jérôme.

À la suite de la première journée, les organisateurs sont très satisfaits de voir que les personnes sont au rendez-vous et ils ont déjà observé l’engouement qu’il y a, cette année particulièrement, pour l’achat des produits locaux. Par ailleurs, la ville lancera prochainement une campagne pour encourager l’achat local.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments