ORYM : Mieux réussir grâce à l’intelligence d’affaires

Par Redaction Journal
ORYM : Mieux réussir grâce à l’intelligence d’affaires

Dossier « Les grands entrepreneurs » en collaboration avec La Chambre de Commerce Saint-Jérôme Métropolitain

ORYM

Nombre d’employés : 7

Président : David-Marc Petit

Fondé en : 2016

Spécialisé dans le domaine : Analyse en économétrie et intelligence d’affaires

Clientèles : PME et grandes entreprises de secteurs variés

Adresse :  995, rue Maher, suite 301, # 24, Saint-Jérôme

Site : www.orym.ca

 

 

David-Marc Petit a créé ORYM analytique en 2016. « Notre activité vise la préparation de données afin que nos clients obtiennent de meilleurs résultats financiers. Nous ne sommes pas des comptables, nos analyses sont différentes. Nous analysons les actions à mener pour obtenir de meilleurs chiffres », explique monsieur Petit.

Le fondateur de ORYM a exercé son métier sur trois continents (Europe, Afrique et Amérique du Nord). Il a acquis une réputation de performance et de compétence dans l’aide à la décision (Business Intelligence) et l’analyse de données (Data Mining). Il les a mis au profit de projet d’optimisation de revenu (Yield Management) à de nombreuses occasions.

Afin d’apporter une qualité élevée à la prestation de consultation en stratégie et en analyse de système informationnelle, plusieurs méthodologies et systèmes ont été développés par lui. Le partage des connaissances et la bonne pratique dans le domaine de l’optimisation de revenu, l’a mené à exercer des fonctions connexes, telles que : formateur et journaliste.

La clientèle diversifiée

ORYM compte sur une clientèle des plus variée, passant du domaine de l’alimentation à l’aviation, au Cirque du Soleil à des établissements d’enseignement (universités). Tous viennent chercher l’expertise pour être plus performants grâce à l’analyse des actions à réaliser pour l’atteinte de leurs objectifs.

Analyser et comprendre les données

On la nomme Économétrie, Data Mining, Analytique avancée, mais tous ces termes signifie la modélisation mathématique d’un phénomène socio-économique pour comprendre l’évolution de ce phénomène. Monsieur Petit cite en exemple, une compagnie d’aviation où l’on analyse le profil de réservations trois mois à l’avance afin de prévoir le nombre de passagers à l’avance et d’ajuster au mieux le bon type d’avion, le personnel et les autres ressources nécessaires, ce qui permet de meilleure planification et rentabilité. Un autre exemple en lien avec l’alimentation. « Une compagnie de yogourt envoyait des quantités identiques de yogourt dans les épiceries en espérant qu’elles soient toutes vendues. Une analyse de la situation a permis de déterminer qu’il fallait envoyer le nombre de yogourts selon les régions et même selon les saisons, en fonction de la consommation des clients. Des prévisions établies permettent d’éviter des pertes et d’accroître ainsi les profits », souligne

M. Petit.

Pourquoi l’analyse en économétrie ?

  • Rétention et fidélisation de clientèle
  • Analyse prévisionnelle à court terme (ventes, coûts…)
  • Prospective à long terme (ventes, coûts…)
  • Analyse de sentiment et de réputation
  • Détermination de concordance (analyse des paniers d’achats…)
  • Étude de scénario (impact de la variation du prix, ou de la rareté des matières premières ou d’une variation de taux d’une devise…)
  • Segmentation (clients, produits, patients… afin d’ajuster les offres de services)
  • Optimisation de revenu (par l’optimisation des prix
  • Yield management)

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de