|

Des nouvelles de Dieu

Par Mimi Legault

Les plus chatouilleux sur la religion devraient s’abstenir de lire cet article. Jeune, j’ai trempé dans l’eau bénite. Dans ma ville se trouvaient autant de catholiques que de protestants. On m’assurait que je faisais partie du bon groupe et que si j’étais bonne fille, j’irais droit au ciel. 

Soupir…

Maintenant, si on me demandait quelle est la différence entre le père Noël et Dieu, je répondrais que le père Noël, c’est vrai. Selon l’humoriste Coluche : « en comptant tous les dieux, il y en a déjà eu 62 millions depuis les débuts de l’humanité. Alors les mecs qui pensent que le leur est le seul bon… Personnellement, je crois sincèrement deux choses : que nous avons suffisamment de religions pour nous entretuer et que le Dieu qui nous a été enseigné a été créé par l’Humain et non le contraire. Et ce serait ainsi pour les autres religions. L’unique Dieu dans lequel je crois profondément habite le cœur de chaque individu. »

Si le dieu inventé pouvait parler, son discours ressemblerait peut-être à ça : « Tout d’abord, effacez de votre tête le vieillard à barbe blanche que je pourrais personnifier. Je ne suis ni masculin ni féminin. Je suis, point final. Non, mais vous me croyez capable d’inventer une religion où la femme serait bannie de la prêtrise? Où je permettrais à certains pays de voiler la femme sous peine de mort? ». Même petite, j’ai vite réalisé le fossé entre l’Église et la Femme. Il n’y a pas un p’tit Jésus de plâtre qui aurait pu me faire des « accrères ». Toute jeune, j’ai réalisé que ma religion n’en avait que pour les hommes. Je jouais avec des garçons qui étaient enfants de chœur. Et moi? Non, toi t’es juste une fille. Ah bon. Quand j’allais communier, Jean-Jean me donnait gentiment un coup de patène sous le menton. Je regardais ce que portait le prêtre sur lui et l’évêque sur sa tête, je trouvais ça très théâtral. Je suis devenue intoxiquée par l’encens et les sermons.

C’est quoi le problème de « masculiniser » Dieu? On pourrait tout aussi bien dire : ainsi soit-elle ou Dieu existe-t-elle? Pourquoi pas? À ce que je sache, il n’y a aucun sacrilège dans mes mots, mais il y en a un lorsque l’on parle de tous ces hommes de religion accusés d’agressions sexuelles. C’est drôle parce que de nos jours, il n’y a que les prêtres qui désirent se marier… Cette pensée de Pierre Desproges : si vous parlez à Dieu, vous êtes croyant, s’il vous répond, vous êtes schizophrène. 

On pourra me traiter de fausse « sceptique » ou de mauvaise foi. Je ne pars pas en croisade contre telle ou telle religion. Et chacun(e) est libre de croire au Dieu qu’il désire. Je dis simplement que l’Homme a tout inventé. Jésus a sûrement existé et j’aime profondément ses paroles : aimez-vous les uns les autres. C’est d’une belle simplicité, il a fallu que l’humain vienne tout compliquer. Toutes ces histoires d’Adam et d’Ève (encore la faute de la femme, en passant) se résument à une pomme, deux poires et bien des pépins. ( lu sur un t-shirt )

Ma religion se nomme la Conscience. Faire le bien en tout. Respecter, aimer, prendre soin. C’est là l’ouvrage de toute une vie. Remarquez que la Conscience n’empêche pas de faux pas qu’on appelle le péché, mais elle bannit le fait d’en jouir en paix. Ce qui me frappe dans la religion, c’est le manque d’humour. C’est sérieux cette machine à vous donner plein de remords, pensée de Coatalem. 

Peut-être bien que l’Homme a inventé Dieu pour moins se sentir seul après la mort. Peut-être. Parlant d’humour, je vous raconte cette dernière. Un touriste arrive au bord du lac Tibériade en Galilée. C’est 200 $ pour traverser le lac en canot, lui dit le guide. C’est trop cher, se plaint le visiteur. Mais le guide ne se décourage pas : n’oubliez pas que c’est un lac célèbre, c’est ici que Jésus a marché sur les eaux! Pas étonnant, reprend le touriste avec des prix pareils! Et ce mot d’enfant sorti de la bouche de l’une de mes élèves de 3e année : Dieu…c’est quoi son deuxième nom? 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.