On réfléchit sur l’avenir au Cégep

On réfléchit sur l’avenir au Cégep

Lors du rassemblement tenu le 17 janvier dernier.

Crédit photo : Courtoisie

Rentrée session d’hiver 2019

La session d’hiver s’est bien amorcée au Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ) qui accueille une fois de plus près de 4 700 étudiants au secteur régulier dans ses trois campus (4 286 à Saint-Jérôme, 129 à Mont-Tremblant et 277 à Mont-Laurier).

Pour la direction du Cégep, les chiffres ne mentent pas et l’engouement pour le collège de Saint-Jérôme est toujours présent.

Tous pour tous

La veille de la rentrée, le 17 janvier dernier, un grand rassemblement a eu lieu dans le gymnase du Cégep, organisé dans le cadre de l’élaboration de la planification stratégique.  Cette année, ce gros remue-méninge, avait pour but de réfléchir sur l’avenir du CSTJ, a regroupé plus de 400 employés.

La mise en commun d’idées exprimées par tous les participants a donné naissance à des projets pour les années à venir (2019-2024).

Alors que les consultations se concluront, en mars, avec la rencontre des différents partenaires du Centre collégial de Mont-Laurier et celui de Mont-Tremblant.

Le dévoilement officiel du plan stratégique se fera en juin 2019 !

Une nouveauté durable

Le CSTJ a le développement durable très à cœur. Déterminé à diminuer son empreinte écologique, le Cégep a multiplié ses initiatives écoresponsables au cours des dernières années. En effet, une nouveauté pratique et accessible est maintenant offerte par le Cégep pour l’ensemble des trois campus! Il s’agit de la création d’une page Facebook Développement durable au CSTJ, par laquelle la communauté peut suivre les dernières nouvelles en la matière ainsi que trouver des réponses à toutes les questions sur le sujet.

Pour en savoir davantage, on peut se rendre à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/DDCSTJ/

Tout se déroule selon le plan

Le Plan directeur immobilier (PDI) suit son cours. Entamant sa deuxième phase à l’été, le plan prévoit des travaux qui seront davantage concentrés dans les ailes A, B et D. On s’attend donc à plusieurs changements élaborés dans le but d’offrir un meilleur environnement.