Je ne veux pas être sage!

Photo de Redaction Journal
Par Redaction Journal
Je ne veux pas être sage!

Je LÜV la vie

par Nathalie prud’homme, Collaboration spéciale

Comme chaque début d’année, je fais une liste avec mes enfants. Nous y inscrivons ce que nous laissons derrière nous et ce que nous voulons pour l’année qui se pointe le nez.
Je me suis mise à penser à ma grande quête, celle du bonheur. Je me disais chaque jour : JE SUIS HEUREUSE.
Mais cette année, ma réflexion s’est rebellée! J’ai comme « pété un plomb » envers ma propre pensée. Ce qui est d’ailleurs assez drôle quand on se retrouve en face de moi, car il n’y a aucun mot qui sort de ma bouche, mais mon visage devient le théâtre d’une grande pièce mélodramatique.
Êtes-vous tanné des marches à suivre pour trouver le bonheur plus facilement que votre pain au dépanneur? Du bien-être calculé en torsions corporelles et de respirations par le nez? Au mode de vie sain qui ne correspond à aucun moule à muffins? Qu’on vous explique quoi faire et ne pas faire pour être heureux et rester branché sur votre QI? Qu’on vous lance au moindre petit bobo : « Écoute ton corps, il te parle, tu dois avoir un grand traumatisme »?
Moi, OUI! Bin tannée, la madame!
Je suis fatiguée d’essayer d’apprendre à être heureuse, zen, tellement spirituelle pour avoir « l’air » plus connectée à l’univers que le Dalaï-lama lui-même.
Bien sûr, cette nouvelle année sollicite en moi une montagne d’espoir à y trouver tout le mieux du pire que j’ai eu en 2017. Je me suis fait quelques petites recommandations de base, mais sans plus.
En 2018, je me veux légère, libre, sans grandes questions existentielles, car j’ai assez donné. Je me veux joyeuse, curieuse et débordante d’humour. Je me veux amoureuse de moi, de vous, de ma famille. Je me veux fière et ancrée dans mes valeurs. Pas celles imposées par la saveur du mois.
Je veux NE PAS ÊTRE SAGE, je refuse de cadrer dans le dogme du « bonheur pour les nulles ». Je désire des étincelles, des feux d’artifice! Car à la fin de ma vie, j’aimerais me dire : « Oh, qu’elle était spectaculaire! Qu’elle était riche de rencontres, d’amour, de découvertes et de partages »!
Je suis une rebelle entêtée, mais je suis « moi » et heureuse de ne pas être parfaite. Je veux être un gentil être humain qui fait son possible en portant la couronne de compassion agrémentée de pierres précieuses d’humilité.
En 2018, je vous souhaite donc de ne pas être sage!
P.S. : Je me garde toujours une petite place pour que de belles philosophies de vie inspirent mon quotidien. Voici les cinq accords toltèques que j’ai imprimés et placés sur ma table de chevet. Je les ai même insérés dans mon portefeuille au cas où… ma rébellion me ferait perdre le fil de l’essentiel.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de