Nathan Sterckx : L’Enduro dans la peau!

Par Sandra Mathieu
Nathan Sterckx : L’Enduro dans la peau!
Le jeune athlète prévostois Nathan Sterckx ne cesse d’impressionner sur le circuit de la Coupe du monde Enduro. (Photo : Courtoisie)

Le Prévostois Nathan Sterckx a un parcours singulier! Contrairement à plusieurs jeunes des Laurentides qui ont fait leurs débuts en vélo de montagne sur des pump tracks et des sentiers pour débutants, c’est sur un motocross que l’athlète de 17 ans a fait ses classes!

 

« À l’âge de cinq ans, j’ai demandé à mon père un motocross. Il m’a répondu un quoi? À mon anniversaire suivant je recevais un tout nouveau Honda 50 », raconte Nathan, sourire en coin. Il remporte haut la main sa première course et évolue rapidement dans le sport.

C’est à l’âge de 12 ans qu’il met le motocross de côté pour plonger dans l’univers du vélo de montagne. Son père, Ronny Sterckx, à la tête de l’entreprise familiale RST Velosports , lui prépare alors un vélo de descente sur mesure et c’est le début d’une nouvelle passion. C’est au MSS Bike Park à Saint-Sauveur qu’il développe ses habiletés et qu’il attrape la piqûre de l’Enduro.

« Mes années de motocross m’ont permis de développer de bons réflexes et un fort sens de l’observation, ça m’aide à prendre les bonnes décisions en descente, explique l’athlète. J’aime l’adrénaline du sport qui se rapproche beaucoup du motocross! »

Rapidement, Nathan se taille une place parmi les meilleurs au pays et il s’entraîne aujourd’hui avec des athlètes beaucoup plus âgés et course dans la catégorie U21. Celui qui a complété son secondaire en Sport-Études vélo de montagne à Saint-Jérôme prend cette année une sabbatique. « Je veux me concentrer sur le sport et voir où ça me mènera. Mon objectif c’est toujours de faire mon possible et j’apprends beaucoup de mes coéquipiers », raconte-t-il.

Il partage son temps entre l’entraînement, chapeauté par Pascal Morin et Stéphanie Lanthier, et son travail à la boutique. « Je suis toujours impressionné de voir des clients demander conseil à Nathan pour un vélo ou une pièce d’équipement. Les gens lui font confiance, c’est beau à voir », souligne son père et plus grand fan.

Feuille de route impressionnante

Fort de l’expérience acquise lors des dernières saisons d’Enduro, il a participé à sa première Coupe du monde Open Enduro à Whistler au mois d’août dernier où il a pris la 12e position. Il a également pris part à la Coupe du monde en Californie (EWS Northstar), où il est arrivé 18e. Une belle expérience pour lui malgré un parcours sur un terrain difficile, poussiéreux et rempli de défis.

La fin de semaine dernière, il était en Californie où il a terminé 3e au US Open et 3e en Pro Men junior U21. Il a également remporté le titre de Champion de la série Continental Nord Americain EWS Junior U21.À la fin septembre, il se rendra au Trophée des nations à Finale Ligure en Italie. « J’aimerais faire le top 20 », lance-t-il confiant. Il peut compter sur le soutien de sa famille et de ses précieux commanditaires pour aller de l’avant. « Cet hiver, j’aimerais m’entraîner pendant un mois avec le Team Pivot en Nouvelle-Zélande et ultimement je souhaite officiellement faire partie de l’équipe. »

Son mentor et idole? Richie Rude, un jeune américain prolifique qui cumule les titres en Enduro.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de