Des mots d’amour du communautaire pour deux ministres

Des mots d’amour du communautaire pour deux ministres

Stéphanie Gaussirand et Lynda Déry, respectivement présidente et coordonnatrice du ROCL. PHOTO: Courtoisie

On voit rouge!

C’est avec une certaine dose d’humour et d’ironie que les organismes communautaires de la région ont envoyé, le 7 février dernier, des messages d’amour virtuels au ministre des Finances, Carlos Leitao, et à la ministre responsable de la région, Christine St-Pierre, à l’approche de la Saint-Valentin.

C’est dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire, une campagne nationale exigeant un meilleur financement des groupes d’action communautaire autonome et une reconnaissance de leur autonomie, que les messages ont été publiés massivement entre 11 h et 12 h sur les pages Facebook respectives des ministres et ont été envoyés par courriel à leur bureau. « Nous avons le cœur brisé et nous sommes déçus de votre manque d’investissements dans notre relation. Nous songeons sérieusement à rompre. Il est grand temps de vous ressaisir et de vous engager pour le communautaire » est un exemple de messages parmi d’autres publiés en ligne.

« Nous voulions envoyer un message au gouvernement en place à l’instar des milliers d’organismes du Québec, une énième fois, pour rappeler le besoin criant de rehausser le financement des organismes communautaires et de réinvestir dans les services publics. Ce gouvernement fait mine de tendre l’oreille, mais n’écoute rien de ce qui se passe sur le terrain. À force de répéter la même chose, on finit par voir rouge! Cette fois-ci, on a choisi l’humour et l’ironie puisqu’on a vraiment l’impression de faire rire de nous », explique Linda Déry, coordonnatrice du Regroupement des organismes communautaires des Laurentides (ROCL).

« Plus de 1000 personnes de cœur travaillent au quotidien dans les organismes des Laurentides, faisant plus de 250 000 interventions par année. Le 7 février, des actions se déroulaient partout au Québec. Quand serons-nous enfin pris au sérieux dans le communautaire? », questionne quant à elle Stéphanie Gaussirand, présidente du ROCL.

Rappelons aussi qu’une pétition, signée par près de 30 000 personnes et demandant un réinvestissement de 475 M$ dans les organismes communautaires, a été déposée à l’Assemblée nationale dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire. Malgré deux motions unanimes qui ont été adoptées à l’Assemblée nationale reconnaissant l’apport des organismes communautaires à la société québécoise et la nécessité de rehausser le financement, aucun engagement financier concret n’a été pris par le gouvernement libéral. À moins d’un an des élections provinciales, les organismes communautaires sont rouges de colère et s’attendent à des engagements concrets.