Motoneige : Changement de clientèle et de tracés fédérés pour amorcer la saison hivernale

Par Luc Robert
Motoneige : Changement de clientèle et de tracés fédérés pour amorcer la saison hivernale

Le Club de Motoneige Laurentien (CML) a élaboré une voie de contournement du lac de l’Achigan, à Saint-Hippolyte, afin de permettre aux adeptes de joindre les secteurs de Sainte-Marguerite et l’Estérel (Hautes-Laurentides), ainsi que Notre-Dame-de-la-Merci et Entrelacs (Lanaudière) sans encombre.

Ce sentier menant à la mythique piste Transquébec 33 était devenu inévitable.

« Le contour du lac de l’Achigan, par un embranchement via Saint-Calixte, est devenu un must. Les nombreux redoux des derniers hivers ont fait grimper les primes assurances : trop de motoneiges ont coulé et ont dû être remorquées hors du lac. D’autre part, certains motoneigistes dérangeaient des résidents des rives. Le contournement nous permettra de régler deux problèmes d’un seul coup », a prédit M. Jeannot Dion, président du CML.

L’ancien sentier empruntait le chemin du roi, dans sa version originale, au nord de la carrière des Sables L.G.

« Nous sommes devenus le lien principal des Laurentides. En édifiant le poste de l’Achigan, Hydro-Québec a autorisé que nous empruntions des sentiers suivant leurs lignes électriques, à bonne distance des pylônes. Ça pourrait devenir un sentier permanent. Il ne reste plus que quelques terrains privés à traverser », a enchaîné M. Dion.

La nouvelle bretelle de contournement permettra aux usagers plusieurs possibilités de randonnée.

« Les gens pourront aller faire des boucles vers Sainte-Sophie et Saint-Jérôme au sud, vers Saint-Lin à l’est, vers Mirabel au sud, ou encore vers Saint-Canut à l’ouest. Nous n’avons rien à envier aux autres régions. Nos sentiers sont sur la coche. »

Hausse des membres

Même au coût de 340 $ (420 $ après le 9 décembre) en prévente, les permis de sentier se vendent comme des petits pains chauds, à l’automne 2020.

« En raison de la pandémie, les gens redécouvrent leurs sports locaux. On se dirige vers une hausse de 10 % des ventes de droits d’accès. Même chez les franchisés de motoneiges, l’engouement se traduit par des ventes records de bolides et d’équipements. Si notre projet de faire approuver par la Santé publique un relais sanitaire à la cabane Bouvrette fonctionne, on sera gagnant. Ce sera moins problématique à Sainte-Marguerite, car ils sont moins sévères en zone orange. »

Clientèle différente

Chez Aventures Plein-Air de Saint-Hippolyte, les autobus des années passées, bondés d’Européens, seront remplacés par des touristes de la région.

« Nous disposerons encore d’une cinquantaine de motoneiges à louer, en plus de 140 traîneaux à chiens. Si des clients logent à l’Hôtel l’Estérel, ils pourront emprunter une navette jusqu’à notre bureau du Lac Morency, pour prendre possession de leur motoneige. Les Québécois qui réserveront via les agences de voyagistes et de réceptifs recevront de 25 à 30 % de rabais sur leur location », a précisé le propriétaire Alexandre Saey.

Les guides de ce dernier ont reçu la formation de sécurité dispensée depuis les tristes événements de l’hiver dernier, au Lac-Saint-Jean, où des Français se sont noyés. Les limites de 70 km/h seront surveillées de près, alors que les patrouilleurs des clubs obtiendront des pouvoirs accrus, dès que le projet de loi 71 sera adopté à Québec.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments