| Par Daniel Calvé

Chronique Mieux être : Le stress et l’anxiété

Alors que nous traversons une période de chaos, de changements et de résilience plus ou moins forcée, la santé de notre système immunitaire est super importante, je dirais même plus elle est vitale.

 

L’anxiété due au stress affecte environ 10 % de la population. Tout le monde connaît des hauts et des bas, mais les personnes affectées par l’anxiété le vivent avec une plus grande intensité et pendant des périodes plus longues que la plupart des gens.

La conséquence de l’anxiété la plus fréquente est la dépression. Une personne déprimée se sent triste. Les symptômes comprennent entre autres le sentiment d’impuissance, la modification des habitudes alimentaires, un sommeil agité, un état de fatigue permanent, l’impossibilité à avoir du plaisir et jusqu’à avoir des pensées suicidaires.

Le stress, surtout le stress intensif, n’est pas à prendre à la légère, c’est un état dont nous devons nous préoccuper dès qu’il se manifeste.

La liste des symptômes relevés est longue : stress, fatigue émotionnelle, insomnie, colère, dépression… Les troubles de l’humeur et l’irritabilité sont les difficultés les plus fréquemment observées, souvent du fait de l’ennui, de la frustration et de l’isolement social ressenti par les personnes. Le stress mine aussi le sommeil, il active le système nerveux sympathique ainsi que l’hypothalamus, l’hypophyse et les glandes surrénales. Cette activation s’accompagne de la libération d’hormones comme la CRH (corticotropine) qui créent un état d’hypervigilance qui nuit bien sûr au sommeil. Le manque de sommeil entraîne à son tour une forme d’hyper-vigilance, ce qui prédispose à une plus grande réactivité au stress. C’est donc un cercle vicieux.

Néanmoins, si la situation de stress se prolonge, notre corps va commencer à fatiguer et à ne plus réagir correctement. Des sentiments de colère, d’irritabilité ou de dépression peuvent alors survenir. Nous n’arrivons plus à réfléchir normalement, à assimiler de nouvelles informations. Le système immunitaire devient aussi moins performant, nous rendant plus réceptifs aux agressions. La peur et l’anxiété contribuent à diminuer l’efficacité de notre système immunitaire et, à ce stade, le stress, surtout s’il devient chronique, met en jeu notre santé physique et mentale.

Nous devons absolument prendre soin de nous-mêmes, prendre soin de nos corps, de notre système immunitaire, de ce que nous mangeons, quels suppléments prendre, etc. personne ne peut le faire pour nous.

S’il peut causer de nombreux troubles, le stress peut aussi être positif ! Il assure l’énergie et la résistance nécessaires pour faire face aux différentes situations. Il faut donc rester attentif aux signes de stress et de dépression, mais il ne s’agit pas de céder à la panique.

Être à l’écoute de son corps et en prendre soin reste le meilleur moyen pour rester zen et pour éviter que la situation ne s’installe, rien de tel que la prévention, adopter une alimentation équilibrée, pratiquer une activité physique et dormir suffisamment. Le mode de vie joue en effet un rôle essentiel dans ce domaine.

Coup de cœur Système immunitaire

Pour le système immunitaire, plusieurs suppléments sont indispensables et, à mon avis, les grands vainqueurs :

La vitamine D3 joue un rôle clé dans l’activation des défenses immunitaires.

La vitamine C peut stimuler les défense notamment dans la fabrication des lymphocytes T…  En revanche, certaines études montrent un réel intérêt de la vitamine C pour prévenir ou guérir du rhume et prise avec des pastilles de zinc.

La vitamine A stimule la prolifération des globules blancs et la production d’anticorps. Ainsi, le manqamunitaire à certains virus.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.