Midget AAA : Un espoir sophien attire les dépisteurs du hockey junior majeur

par Luc Robert
Midget AAA : Un espoir sophien attire les dépisteurs du hockey junior majeur
(Photo : Courtoisie)

Un joueur de Sainte-Sophie, Maveric Lamoureux, fait sa marque dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) et pourrait être repêché rapidement au prochain repêchage de la LHJMQ.

 

L’arrière de 6’04’’ et de 175 livres n’est pas sans rappeler aux recruteurs l’ancien Nordique Uwe Krupp, qui était aussi un colosse droitier. «Je reviens d’un camp de la LHJMQ, à Shawinigan. J’ai entre autres participé à des conférences pour voir ce qu’offre le circuit Courteau. Le côté des études reste une priorité pour moi», a confié Lamoureux en entrevue.

Avant de se rapporter aux Élites de Jonquière midget AAA, cette saison, l’ancien des Sélects du Nord avait mis les voiles vers une formation bantam AAA ontarienne, en 2018. «J’évoluais avec une formation de l’Académie ontarienne de hockey bantam AAA, à Rockland. Ça m’a permis de développer un côté robuste. Depuis mon arrivée avec Jonquière, l’entraîneur Maxime Desruisseaux développe mon côté technique: chaque petit détail compte», a souligné le Lavalois d’origines.

Choix de 2e ronde (16e au total) des Hawks de Hawkesbury au repêchage de 2019, il est représenté par la firme de conseillers familiaux Maloney et Thompson, de Toronto. «J’aimerais devenir éducateur physique ou policier. En fonction de ceci, je scrute les programmes scolaires qui pourraient aussi m’offrir du hockey de calibre. L’an dernier, j’ai participé à un tournoi pré-universitaire U15, à Philadelphie. J’ai été suivi par des dépisteurs universitaires de la NCAA».

Lamoureux représente un bel exemple pour les jeunes hockeyeurs. Étudiant de haut niveau, autant à l’école anglophone que francophone, il démontre des résultats scolaires de 90% et plus.

Débuts solides

Avec les Élites de Jonquière, au Foyer des Loisirs, l’arrière démontre des statistiques intéressantes. En 15 parties, il a cumulé 4 aides, 22 minutes au cachot, mais surtout un différenciel de + 7. «Je suis reconnu comme un arrière qui effectue bien la première passe et qui tient son homme défensivement. Disons qu’avec ma perche (rires), mon très long bâton, il y a peu d’attaquants qui passent à un contre un. Personnellement, je me vois comme un défenseur à deux dimensions, qui peut faire le travail tant à l’attaque, qu’en défensive. J’ai un bon lancer-frappé».

Défenseur des Sélects du Nord pendant 4 saisons, Maveric Lamoureux représente un sérieux espoir avec les Élites de jonquière.

Ajustements

Dans le midget AAA, Maveric Lamoureux a pris le temps de s’ajuster au style de jeu du circuit Yanick Lévesque. «C’est nettement plus rapique et physique que dans le bantam AAA. J’ai dû procéder à une adaptation lors de notre visite aux Estacades de la Mauricie, qui évolue sur une surface olympique. Il y a toujours un joueur adverse qui vient se cacher derrière toi», a-t-il noté.

Lamoureux pourra encore faire valoir son talent, en décembre au Saguenay, où se tiendra le Challenge midget AAA. «Si en Ontario je suis allé chercher de la confiance, ici, je développe mes qualités de hockeyeur. Le monde est aussi super gentil, à ma nouvelle pension. Lors de mes trois premiers jours à Arvida, je ne comprenais pas les expressions locales. Là, je me suis familiarisé», a-t-il rigolé.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Louis Mongrain Auteurs de commentaires récents
  S'abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Louis Mongrain
Guest

Bravo kid bonne continuité et surtout le plus important c’est ce que tu te fixe comme objectif ,tu as tout pour réussir ,le reste ça t’appartient