Mercedes-Benz GLS450 4Matic 2020 : mastodonte de luxe

Par Louise Guertin
Mercedes-Benz GLS450 4Matic 2020 : mastodonte de luxe


Le Guide de l'Auto

Article par Gabriel Gélinas

Avec le GLS de troisième génération et l’arrivée imminente du nouveau GLB, Mercedes-Benz commercialisera très bientôt pas moins de huit modèles de VUS au Canada.

Le GLS trône au sommet de cette pyramide, et si un VUS de ce gabarit fait partie de l’offre de la marque depuis les débuts du GL en 2006, c’est en raison d’une demande très forte pour ce type de véhicule aux États-Unis, ainsi qu’en Chine. D’ailleurs, en 2018, Mercedes-Benz a vendu plus de 21 000 exemplaires du GLS aux États-Unis, contre à peine plus de 3 500 pour l’Europe entière. Cela explique également pourquoi ce VUS est assemblé à Tuscaloosa, en Alabama, et non en Allemagne.

Think Big
L’appétit des Américains pour le GLS s’explique-t-il par le désir d’explorer les grands espaces du continent? Pas vraiment, puisque la plupart de ces mastodontes circulent plutôt dans les banlieues cossues des grandes villes.

Étant donné que le GLS a comme mission d’en découdre avec le Cadillac Escalade ainsi que le nouveau BMW X7, ses dimensions sont supérieures à celles du modèle antérieur. Plus long de 7,7 centimètres, le GLS de troisième génération est doté d’un empattement qui a progressé de 6 centimètres, ce qui bonifie l’habitabilité, surtout à la deuxième rangée de sièges.

Le volume de chargement est lui aussi plus vaste en configuration sept places, et il passe à 890 litres en configuration cinq places, voire même à 2 400 litres si les deux seules places avant sont occupées.

Côté polyvalence, le GLS impressionne, d’autant plus que les sièges des rangées deux et trois sont repliables par le biais d’une commande électrique, véhicule de luxe oblige. Soulignons que notre véhicule d’essai était doté de fauteuils capitaine très confortables à la seconde rangée.

En vidéo : sur la route avec le Mercedes-Benz GLS 2020

Un habitacle high-tech
À l’avant, le conducteur a rendez-vous avec la nouvelle interface MBUX avec la juxtaposition de deux écrans couleur de 12,3 pouces, rien de moins, dont la qualité graphique est absolument remarquable, bien que certains menus et sous-menus du système de télématique soient parfois déroutants. Le GLS propose plusieurs « thèmes » permettant de créer des ambiances différentes à bord, selon l’humeur du moment, par une sélection de couleurs et d’affichages distincts. Pour ce qui est du bling-bling, c’est tout à fait réussi, les passagers s’émerveillent non seulement sur le look, mais aussi sur le confort.

Gros, mais aéro…
Malgré ses dimensions colossales, le GLS est plutôt aérodynamique car son design a fait l’objet de simulations sur ordinateur et d’essais en soufflerie aux installations Mercedes-Benz de Sindelfingen, en Allemagne. Son coefficient de traînée est remarquablement bas pour un VUS de grande taille puisqu’il est de seulement 0,35, ce qui a pour effet de réduire le bruit de vent à vitesse d’autoroute, rendant la vie à bord très confortable pendant les longs trajets.

Système électrique de 48 volts
En Europe, le GLS est disponible avec des moteurs diesel, mais seulement deux moteurs à essence sont livrables pour l’Amérique du Nord, dont le six cylindres en ligne de 3,0 litres de 362 chevaux et 369 livres-pied de couple qui équipait notre véhicule d’essai GLS 450 4Matic.

Un V8 biturbo de 4,0 litres est également disponible sur le GLS 580 4Matic, lequel développe 483 chevaux et 516 livres-pied de couple, et ces deux moteurs sont dotés d’un système électrique de 48 volts avec alterno-démarreur.

Concrètement, cela signifie que l’énergie cinétique est récupérée lors des freinages pour être stockée dans la batterie. Cette énergie peut ensuite être déployée lors de l’accélération, résultant en une poussée vers l’avant additionnelle équivalente à 21 chevaux et 184 livres-pied de couple, ou permet au véhicule de circuler en roue libre avec moteur coupé lorsque les circonstances s’y prêtent, histoire de bonifier la consommation. À ce sujet, nous avons enregistré une moyenne de 13,7 litres aux 100 kilomètres. Quant à la capacité de remorquage, celle-ci est fixée à 3 500 kilos.

Tarifs corsés
Le prix de base du GLS 450 4Matic est fixé à 93 500 $ et, comme toujours avec les marques allemandes, les options sont parfois onéreuses. C’est le cas de notre véhicule d’essai, dont la facture s’élevait à 108 190 $, suite à l’ajout du Pack Premium, des fauteuils capitaine, d’une peinture spéciale et d’une sellerie en cuir texturé, entre autres.

Finalement, le GLS de Mercedes-Benz démontre que le luxe et la technologie de pointe ne sont plus exclusivement réservés aux grandes berlines de prestige.

Comme les VUS de tout acabit ont la cote à notre époque où le prix des carburants fossiles est relativement stable, il est normal que les constructeurs automobiles mettent le paquet pour exploiter le créneau très lucratif des VUS luxe, et le GLS en est un parfait exemple.

Partager cet article