Marie-Lyne Melo, femme de cœur et de défis

Françoise Le Guen
Marie-Lyne Melo, femme de cœur et de défis
Marie-Lyne Mélo, une femme au grand cœur. (Photo : Françoise Le Guen)

Propriétaire du restaurant Chez Melo, Marie-Lyne Melo n’est pas seulement une entrepreneure. C’est aussi une jeune femme de 32 ans qui s’implique dans sa communauté, notamment en organisant des événements pour récolter de l’argent afin de s’assurer que les enfants des écoles de Saint-Colomban aient à manger.

 

C’est avec sa très bonne amie, Véronique Chiasson, qu’elle a fondé l’organisme Un ventre plein pour un avenir qui te sourit. Les fonds recueillis leur permettent de fournir des coupons repas à des jeunes provenant de familles défavorisées. « Après avoir vu un reportage avec un enfant dont la boite à lunch était vide, j’ai écrit à mon amie pour lui dire qu’il fallait faire quelque chose ! » Il y a environ quatre ans, toutes les deux avaient déjà fait une collecte pour Juliemaude, une petite fille malade de l’école à l’Orée-des-Bois.  Pour qu’elle puisse se payer ses derniers souhaits. »

Pour pouvoir offrir des coupons, elles font affaire avec Les cuisines Nutri-Déli, le service alimentaire de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord. Et ce fut un énorme succès dès la 1re année avec 800 coupons repas distribués dans les quatre écoles. La quinzaine de ses employés s’implique aussi bénévolement. « Ils savent que c’est important et j’essaye de leur transmettre ces valeurs ».

Ce sont ses parents qui lui ont transmis ces valeurs d’entraide et de partage. « Mes parents sont immigrants (du Portugal). Ils ont travaillé très fort et nous ont inculqué l’importance de bien manger. Et ils trouvaient toujours le moyen d’aider leur prochain ! »

Reconnaissance

En février 2019, Marie-Lyne et son amie Véronique recevaient un certificat de reconnaissance de la persévérance scolaire pour la collecte de fonds. En avril, la Ville

de Saint-Colomban, grâce à une initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Saint-Jérôme Métropolitain (CCISJM), lui remettait le prix Entreprise Saint-Colomban, lors d’un gala de la Chambre de commerce. Un prix qui souligne tous les efforts et l’engagement dont elle a fait preuve depuis l’ouverture de son entreprise.

« Même si on ne fait pas le travail pour avoir ces reconnaissances, recevoir ces deux prix avant la saison d’été, avec de grosses journées de travail, ça fait du bien. Juste regarder le trophée me redonne du courage et je me dis let’s go ! » Elle travaille depuis sept ans dans son restaurant, ouvert avec l’aide son père les deux premières années.

Marie-Lyne Melo, une femme au grand cœur. Le site du restaurant de Marie-Lyne Melo est également un lieu de rassemblement pour les familles et la communauté. On y trouve un petit parc de jeux pour les enfants.

Des rêves

Marie-Lyne rêve de devenir pompière pour Saint-Colomban. « Ça serait une autre façon pour moi d’aider mon prochain. L’équipe du service incendie ici est extraordinaire. Ils font plus que travailler, ils sont proches des citoyens. Pour mes collectes de fonds, je fais juste un appel et ils sont là. Je leur offre aussi, après un incendie, de venir manger ici ».

Au mois d’août, le mercredi soir, le lieutenant François Michel organise du hockey cosom pompiers-parents-enfants à la caserne « et ensuite j’invite au moins une fois tout le monde à venir manger un cornet ici. C’est une façon d’encourager et d’être ensemble, unis. C’est ça la magie de Saint-Colomban ! »

Femme de défi, elle aimerait faire au moins un voyage humanitaire, en Inde « J’ai conscience de la chance que j’ai, mais j’aimerais me sortir de ma zone de confort pendant au moins deux/trois semaines. Rachel Lapierre, fondatrice du Book humanitaire, est une de ses idoles. « Depuis trois ans au mois d’août j’offre une crème glacée molle à ceux qui ramènent des effets scolaires et je les ramène au Book. De plus en plus de gens embarquent ! »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de