Marguerite Blais, Coalition avenir Québec, Prévost

Photo de Journal Le Nord
Par Journal Le Nord
Marguerite Blais, Coalition avenir Québec, Prévost
Paul Germain, maire de Prévost; Bruno Laroche, maire de Saint-Hippolyte; Nadine Girault, candidate de la CAQ dans Bertrand; Nathalie Rochon, mairesse de Piedmont; Marguerite Blais, candidate de la CAQ dans Prévost; Monique Monette Laroche, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs; Jacques Gariépy, maire de Saint-Sauveur, et André Genest, préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut. (Photo : Courtoisie)

Campagne électorale

Dans le cadre de la campagne électorale, le Journal Le Nord mène des entrevues vidéo avec les candidat(e)s des circonscriptions de Prévost et Saint-Jérôme. Ces derniers doivent répondre à deux questions soit : Une chose à changer et une action pour réaliser ce changement, et ce, dans quatre champs d’intervention soit : l’environnement, la santé, l’éducation et l’économie.

 

Environnement

  • Combattre l’invasion dans les lacs du comté du myriophylle à épi. Les citoyens sont très préoccupés et une concertation est nécessaire pour pouvoir l’éliminer. Les lacs, parcs et l’écosystème doivent être protégés. L’on doit aussi faire en sorte que les sols contaminés de Sainte-Sophie soient éliminés.

Santé

  • Moderniser l’hôpital de Saint-Jérôme, qu’il devienne un pôle en santé. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour faire des investissements majeurs alors qu’il y a un boom démographique ?
  • Travailler avec le gouvernement, un député ne peut travailler seul. Il faut frapper à la porte du ministre de la Santé. On peut le faire avec une force vive. Dans Prévost nous avons six maires et deux préfets auxquels s’ajoute le maire de saint Jérôme qui veut que l’hôpital devienne un pôle en santé.

Éducation

  • Une nouvelle école secondaire à Prévost et une à Saint-Sauveur. Il faut que la Commission scolaire explique pourquoi elle privilégie une nouvelle école secondaire à Saint-Jérôme.
  • Je soutiens déjà le mouvement pour une école à Prévost et je vais continuer de le soutenir, aller frapper à la porte du ministre de l’Éducation et travailler avec la Commission scolaire.

Économie

  • Le transport. Il faut qu’il soit amélioré pour permettre une fluidité économique. Notamment l’autoroute 15 et le transport interrégional. Le covoiturage n’est pas aussi facile qu’on le pense même si c’est une belle solution. À Sainte-Sophie ça prend du transport en commun et du transport adapté.
  • Il faut travailler en concertation à la fois avec le fédéral, le provincial et les élus locaux, les organismes et les chambres de commerce pour améliorer les conditions de vie des gens d’ici.

Plus d’infos:

https://coalitionavenirquebec.org/fr/blog/equipe/marguerite-blais/
Merci au Gusto Café Bistro à Piedmont.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de