Marc Dupré plus fort que jamais

Photo de Journal Le Nord
Par Journal Le Nord
Marc Dupré plus fort que jamais
La tournée de l’auteur-compositeur-interprète Marc Dupré avec son nouveau spectacle Rester Forts passe par Saint-Jérôme et Sainte-Agathe. Il y partagera avec le public son énergie contagieuse. (Photo : Courtoisie)

Sa tournée passe dans les Laurentides

Françoise Le Guen – Marc Dupré est reparti sur la route avec son nouveau spectacle Rester forts. Il présente des pièces de son dernier et sixième album La vie qu’il nous reste lancé en 2017, en plus de ses plus grands succès.

Comment avez-vous conçu votre nouveau spectacle ?

Je suis reparti à zéro. J’ai travaillé avec les chansons du nouvel album et j’ai gardé les classiques. C’est un spectacle qui bouge beaucoup, très énergique. Musicalement, il est monté sans temps morts, pour qu’on puisse ressentir l’énergie que j’ai envie de partager.
J’ai besoin de sentir la connexion avec le public. Je veux créer un contact humain et beaucoup de proximité avec le public. C’est ce qui m’intéresse le plus dans mon métier. De ce côté-là, il n’y a pas vraiment de différences avec ce que je faisais avant, c’est moi ! Les chansons restent les mêmes, mais je raconte ce qu’elles veulent dire pour moi, je parle de ma vie personnelle, c’est l’histoire que j’ai autour qui fait la différence.
Scénographiquement, c’est complètement changé. J’ai des nouveaux invités, ma fille et mon garçon (Stella et Anthony), se sont joints à moi.

Que raconte Rester Forts ?

C’est une chanson vraiment importante pour moi dans laquelle je me retrouve. C’est un métier de pression, il faut toujours se renouveler. De l’extérieur ça a l’air toujours parfait, mais ça peut être difficile sur plusieurs aspects. On est souvent parti de la maison. C’est sûr qu’un être humain qui vit ça tout le temps, c’est beaucoup. Parfois on se remet en question, on a des peines, des doutes, et en même temps je pense à mes enfants. Je veux être un super bon père pour eux. Ce que dit la chanson Rester forts c’est qu’on a des hauts et des bas, mais l’important, quand je parle de ma famille, c’est de rester unis et fort.
La tournée c’est ça. Mes enfants sont avec moi, on vit ça en famille. Je n’aurais pas pu faire une autre tournée comme ça si je n’avais pas ce plaisir-là. On fait de longues routes ensemble, on discute, on a une belle complicité. Ce spectacle représente vraiment qui je suis aujourd’hui !

Qu’est-ce qui vous allume ?

Mes enfants ! C’est mon inspiration, c’est ce qui me donne l’envie de créer, de composer, de travailler fort pour qu’ils aient un beau modèle. Et eux aussi sont mes modèles. Ce sont eux qui m’allument chaque jour, que ça soit par un sourire, juste se donner de l’amour. Il n’y a rien qui m’allume plus qu’être entouré de mes enfants, de ma famille. C’est la base, c’est le feu, après ça je fais mon chemin.
À Saint-Jérôme, samedi 30 mars à 20 h au Théâtre Gilles-Vigneault (il reste peu de places).
À Sainte-Agathe-des-Monts, vendredi 5 avril à 20 h, au Théâtre Le Patriote.

Ses coups de coeur dans les Laurentides

Je viens régulièrement dans les Laurentides J’y ai passé toute ma jeunesse, près de Mont-Tremblant, mon oncle y avait un chalet. C’est un endroit magnifique, où l’on peut se ressourcer. Quand j’y vais, je respire !
On va souvent manger de la fondue au Mazot Suisse à Val-Morin. On aime aussi aller à Sainte-Adèle, il y a des cafés et des pâtisseries que j’adore. On va souvent faire du ski à Tremblant, Saint-Sauveur, au Mont Gabriel.
On se promène partout. Et j’ai rencontré ma femme (Anne-Marie Angélil) il y a 20 ans au Bourbon Street (Sainte-Adèle). Ma belle vie d’amoureux, de famille, a commencé là !

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de