Marc Bourcier reçoit la vice-cheffe du PQ

Marc Bourcier reçoit la vice-cheffe du PQ

PHOTO: France Poirier

De passage à Saint-Jérôme

Véronique Hivon, la vice-cheffe du Parti Québécois et députée de Joliette, était de passage à Saint-Jérôme, vendredi dernier.

La première à obtenir ce titre est venue parler des priorités du parti, dont les centres de la petite enfance, tout en faisant différentes visites dans le comté de son confrère Marc Bourcier. Elle a visité le nouveau Théâtre Gilles-Vigneault, a rencontré des citoyens au Carrefour du Nord, visité différents organismes et s’est rendue au Cégep de Saint-Jérôme où elle rencontré les étudiants.

Une première au Parti Québécois

Le chef Jean-François Lisée a créé une première en nommant une vice-cheffe au parti. « C’est la première fois qu’il y a une telle nomination et ça démontre la grande ouverture de notre chef et qu’il peut sortir des sentiers battus. Les gens sont contents de cette complémentarité et de la parité. On met les ego de côté et on rame tous dans le même sens. Jean-François Lisée, c’est un chef d’équipe », a expliqué Véronique Hivon.

Mesures en matière de petite enfance

Véronique Hivon est venue présenter des mesures importantes que son parti entend prendre concernant les centres de la petite enfance (CPE), comme le retour à un tarif unique de 8,05 $ pour le premier enfant, à 4 $ pour le deuxième enfant et la gratuité pour le troisième enfant et les suivants. L’élue péquiste est venue présenter les trois mesures prioritaires concernant les CPE.

« Nous trouvons important de s’occuper des personnes les plus vulnérables de la société comme les enfants qui sont notre avenir et aussi les personnes âgées », a souligné Mme Hivon. De plus, elle souhaite l’accessibilité gratuite aux CPE pour les familles à faible revenu, en plus de développer rapidement des places en CPE.

« On veut s’occuper des familles et ça passe par les tout-petits qui sont notre avenir », a expliqué la vice-cheffe.

Nouvelles responsabilités pour Marc Bourcier

Le député de Saint-Jérôme, Marc Bourcier, a été nommé vendredi dernier dans le cabinet fantôme du chef Jean-François Lisée comme président du caucus des Laurentides et de l’électrification des transports. « Je suis très heureux de cette nomination et nous allons travailler fort parce que la région des Laurentides est la plus sous-financée des régions du Québec, avec 56 M$ de financement que la région n’a pas reçus », a ajouté le député jérômien.