Mairie de Saint-Jérôme : Confusion autour du rôle de Simon Geragthy

Par France Poirier
Mairie de Saint-Jérôme : Confusion autour du rôle de Simon Geragthy
Simon Gerarghty adjoint exécutif à la mairie avec l’ex-maire Stéphane Maher. (Photo : Archives)

L’arrivée de la mairesse Sophie St-Gelais apportera-t-elle une nouvelle culture au sein du cabinet de la mairie? Sachant qu’elle œuvre dans le même parti que l’ex-maire Maher et que le même adjoint exécutif, Simon Gerarghty, est à ses côtés, la question se pose.

M. Geraghty a déjà été directeur général du Parti Vision Saint-Jérôme, dirigé auparavant par Stéphane Maher et maintenant par la mairesse Sophie St-Gelais. Depuis l’élection de 2013, il occupe la fonction d’adjoint exécutif à la mairie. La ligne entre ses allégeances politiques et son rôle de fonctionnaire est mince.

Poste créé en 2002

« Le poste d’adjoint exécutif à la mairie a été créé en 2002 par l’ex-maire Marc Gascon afin que le titulaire de ce poste (un fonctionnaire contractuel) agisse un peu comme intermédiaire entre les citoyens et les fonctionnaires pour les aider à régler leur dossier. Or, lors de l’arrivée de Stéphane Maher à la mairie en 2013, Simon Gerarghty a été engagé à ce poste et on a vu un changement de culture », nous a confié Mario Fauteux, ex-conseiller municipal et organisateur lors de l’élection de 2002.

Nous avons contacté le directeur général de la Ville de Saint-Jérôme, M. Yvan Patenaude, pour mieux comprendre le rôle de l’adjoint exécutif à la mairie dans une ville comme Saint-Jérôme.

« M. Simon Gerarghty est considéré comme un fonctionnaire de la Ville et relève de la direction générale.  Il ne peut pas être chef de cabinet à la mairie et jouer un rôle politique parce que la loi ne prévoit pas ce type d’emploi pour une population de moins de 100 000 habitants », nous a expliqué M. Patenaude.

Ville de moins de 100 000 habitants

La Ville de Saint-Jérôme compte 80 000 habitants. « Les villes de 100 000 citoyens et plus ont la possibilité d’avoir des budgets spécifiquement attitrés aux ressources mises à la disposition de la mairie et du conseil municipal sur une base plus politique et/ou partisane. À ce moment-là on ne se pose pas la question. La personne au cabinet du maire de Laval travaille pour le maire. Dans notre cas, la loi ne nous interdit pas de mettre des ressources à la disposition de la mairie, mais elles doivent être considérées au même titre que d’autres ressources à la Ville. À la mairie, il y a une adjointe administrative et l’adjoint exécutif qui est M. Simon Gerarghty. Il assiste le maire ou la mairesse dans différentes activités et répond aux questions des citoyens. C’est une grosse partie de son travail. Il est un employé de la Ville qui travaille pour la mairesse, mais qui relève de la direction générale, comme tous les employés de Ville. Nous avons un code d’éthique et il s’applique à tous les employés », a rappelé Yvan Patenaude. Le directeur général nous confirme que ce poste peut se comparer à celui d’un employé dans un bureau de comté d’un député. Il répond aux citoyens et les aide à régler leur dossier.

C’est à la suite d’une situation vécue par le journal, alors qu’il y a eu tentative d’ingérence de la part de M. Gerarthy dans nos choix rédactionnels, que nous avons posé la question au directeur général sur le rôle de Simon Gerarghty. M. Patenaude a tenu à recentrer le fait que les relations média étaient sous la responsabilité de Valérie Sauvé, directrice des communications, et que personne d’autre n’avait le pouvoir de contacter les médias, autre que le département des communications. « Ça n’arrivera plus », nous a-t-il affirmé.

Pas de plainte, pas de dossier

Nathalie Lasalle, conseillère indépendante, estime que l’adjoint exécutif à la mairie en menait large du temps de Stéphane Maher et que la tendance au statu quo semble persister. « Il a souvent tenter de me museler depuis que j’ai quitté le parti Vision Saint-Jérôme. Et quand j’étais au parti, il surveillait mes contacts sur Facebook, allant même jusqu’à me dire de retirer telle ou telle personne, souvent selon ses allégeances politiques. »

« Si un journaliste venait me parler dans un événement publique, il tentait de savoir de quoi j’avais parlé. Ça doit changer ! », a souligné madame Lasalle.

Comme le rôle d’adjoint exécutif n’en est pas un politique, Nathalie Lasalle estime que M. Gerarghty transgresse souvent cette règle.

Madame Lasalle a déjà déposé une plainte à la direction générale et au ministère des Affaires municipales pour intimidation.

Dernièrement, un propriétaire de bar se plaignait sur Facebook d’une situation problématique avec M. Gerarghty en lien avec une conférence de presse qui avait eu lieu dans son établissement avec les règles de distanciation. M. Patenaude nous explique avoir vérifié si une plainte avait été déposée et il n’y en avait pas. « Pour mettre en oeuvre nos processus de déontologie, on doit partir d’une plainte écrite. »

Citoyen choqué et média ignoré

Dans une entrevue à TopoLocal, un citoyen de Place Linda, André Bédard, soulignait ses démêlés avec la Ville, en lien avec une situation d’inondation. Comme d’autres résidents de ce secteur, il attend depuis sept ans que la Ville de Saint-Jérôme corrige un réseau d’égouts dépassé qui occasionne des inondations constantes. Avant la pandémie, il se présentait régulièrement aux assemblées publiques pour poser des questions à ce sujet. André Bédard s’est rendu au conseil municipal le 19 mars 2019 accompagné de voisins et de l’ex-conseiller Fauteux. Il avait tenu une brève conférence de presse à la suite de l’assemblée pour dénoncer l’inaction du conseil. Le lendemain matin, il raconte avoir reçu un appel « très agressif » de Simon Geraghty. Il lui aurait dit : « Toi t’appelle plus personne. Que je ne te vois plus appeler personne à la Ville. C’est moi qui vais t’appeler quand on aura des nouvelles. »

Comme les assemblées ne sont plus en présence, les citoyens doivent envoyer leurs questions. André Bédard se questionne sur le choix de répondre ou non à une question du public. « Souvent mes questions ne passent pas, je pense qu’il y a une sélection de faite. » Par ailleurs, monsieur Bédard n’a jamais déposé de plainte officielle à la Ville.

Le journaliste et cofondateur de TopoLocal, Charles Michaud, nous explique que ses courriels à la mairie et ses questions demeurent sans réponse depuis six mois.

À lire dans le même dossier : La mairesse revoit les façons de faire

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nathalie Lasalle
Nathalie Lasalle
10 days ago

Simon Gerarghty travaille pour qui vous pensez ?
https://www.youtube.com/watch?v=7kjfOWU22H8

Mario Fauteux
Mario Fauteux
10 days ago
Andrew Hattem
Andrew Hattem
10 days ago

Comme je l’ai dit publiquement déjà ,
Simon Gararghty doit être ré affecté à un autre poste jusqu’à à fin de son contrat.
Même a la maison si ils le faux!

Ceci est une étape importante pour une nouvelle façon faire !

Mario Fauteux
Mario Fauteux
10 days ago
Reply to  Andrew Hattem

C’est grâce à la conseillère Nathalie Lasalle qui a présenté une motion pour demander une enquête et non Vision St-Jérôme de madame St-Gelais. Et avec le résultat du vote et le malaise créé auprès des conseillers de Vision, il est bien évident qu’ils sont incapable d’avoir une nouvelle façon de faire…Ne demandez pas à ceux qui ont créé le problème, de trouver la solution, ils en seront incapable.

ANDREW HATTEM
ANDREW HATTEM
9 days ago
Reply to  Mario Fauteux

Bravo pour Nathalie , pour la premier fois elle fait une bonne motion , tu la bien prépare 🙂 , tu assume qu’ils avait pas enquête en cours ….. je ne pense pas que la Ville rend public ces enquête en cours avec leurs employée c’est pas légale….

Jean Claude HEBERT
Jean Claude HEBERT
2 days ago
Reply to  ANDREW HATTEM

Il me fait plaisir Andrew de voir que ton intérêt pour Vision et la politique municipale revient. Content de constater que tu perçois l’excellence du travail accompli par Mme Lasalle.

Jean Claude HEBERT
Jean Claude HEBERT
2 days ago
Reply to  Mario Fauteux

Belle analyse M. Fauteux.

Don
Don
10 days ago

M.gerathy est le.plus agressif personne que j ai cotoyé au téléphone vraiment

Nathalie Lasalle
Nathalie Lasalle
10 days ago

Hier à la séance du conseil j’ai proposé une motion qui a été acceptée en voici la teneur:
Résolution; 8.4
Mme la présidente j’aimerais proposé une demande d’ajout a l’ordre du jour pour une résolution qui est :

Attendu que suite à la médiatisation de la conduite de l’adjoint exécutif du cabinet du maire dans un média local aujourd’hui.
Que le conseil de ville mandate le service du capital humain, d’ouvrir une enquête administrative sur l’employé Simon Geraghty concernant la conduite de cet employé eu égard à sa description de tache.
Madame la mairesse et membre du conseil, si il s’agissait de n’importe quel employé de la ville qui aurait agi ainsi, nous ne nous poserions même pas la question.
La motion a passé donc Il y aurait enquête. Alors par respect pour tous les employés de la ville, on ne peut avoir deux poids deux mesures avec le personnel administratif du cabinet du maire.

Jean Claude HEBERT
Jean Claude HEBERT
9 days ago

Excellent e réflexion.