MAC LAU : Dévoilement d’une programmation singulière pour 2020-2021

Par Journal Le Nord
MAC LAU : Dévoilement d’une programmation singulière pour 2020-2021
Quand la collection prédit l'avenir (Photo : Lucien Lisabelle)

Le Musée d’art contemporain des Laurentides a choisi de s’inspirer du contexte de la pandémie pour sa programmation 2020-2021. Les membres de l’administration ont travaillé chacun de leur côté pour lancer une série d’expositions qui feront écho à la situation et à travers lesquelles la nature de l’institution sera définie.

 

QCPA – Volet 2

Quand la collection prédit l’avenir est un projet qui visait à rassembler plusieurs artistes reliés de près ou de loin au musée. Ainsi, ayant transformé le Musée en atelier cet été, plusieurs artistes sont venus produire des œuvres à l’encre invisible fluorescente sur les tuiles de plafond suspendu. Bien que certains paramètres restent à être établis, cette exposition aborde des questions politiques et financières quant à la relation entre un musée et les artistes. L’exposition sera présentée du 13 septembre au 8 novembre.

Raphaëlle de Groot

Artiste en résidence au musée depuis plus d’un an, il sera possible de voir son projet Prépare ton sac – lab observatoire de la mobilité du 22 novembre 2020 au 14 février 2021. « À partir du croisement de nos trajectoires, la conversation collective que Raphaëlle développe sur la mobilité avec divers groupes s’intéresse à l’expérience singulière d’être confronté à une forme de recommencement. » Elle a notamment rencontré des groupes d’immigrants en francisation, des personnes en réinsertion sociale et professionnelle, et d’autres atteintes de problèmes de santé mentale, à Saint-Jérôme.

Collaboration pour le 50e du Cégep de Saint-Jérôme

À l’occasion du cinquantenaire du Cégep, le MAC Lau a organisé un projet d’exposition  C’était possible, j’étais l’adolescence du 14 mars au 9 mai 2021. « À l’intérieur de ces établissements s’agite une part lumineuse et adolescente de notre avenir collectif. Joyeuse et inquiète, candide et revendicatrice, silencieuse et bruyante, elle est de cet âge où le champ de possible est envisageable, ou les égarements sont parties prenantes de la démarche du « devenir soi » et ce, réciproquement avec les autres. » Ainsi, cette exposition va refléter les côtés autant obscurs que lumineux, radicaux ou dociles de cette partie de la vie à travers des œuvres et artéfacts produits par des personnes durant cette période.

Histoire naturelle

La dernière exposition pour cette programmation est le second volet de la collaboration entre le musée et Aseman Sabet, commissaire. Suite à Par la forêt en automne 2018, le Musée présente Histoire naturelle du 30 mai au 22 août 2021, exposition dans laquelle on retrouvera les œuvres d’artistes comme Maryse Goudreau, Caroline Monnet, Celia Perrin Sidarous et le duo Sarah Wendt et Pascal Dufault. Ce sera en fait un cycle de trois expositions « carte blanche » que la commissaire a conçu autour de représentations entre la nature et l’histoire.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments