Louise Nadeau

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Louise Nadeau

Le massage qui adoucit l’épreuve

Louise Nadeau est massothérapeute depuis 25 ans, spécialisée en massage suédois. Il y a sept ans, elle s’est offert la formation supplémentaire de massage en oncologie pour les personnes atteintes de cancer, un rêve qu’elle caressait depuis qu’elle avait vu ces petits enfants chauves à Sainte-Justine, et qu’elle souhaitait leur apporter un peu de mieux-être sans vraiment savoir comment.

Alléger

« L’accompagnement par le geste du massage pour les personnes atteintes de cancer a été une révélation pour moi. Depuis ma formation, je suis affiliée à Leucan, pour les enfants qui sortent de l’hôpital et retournent à la maison. Tant que l’enfant est sous traitement, il reçoit des massages qui peuvent se prolonger jusqu’à un an ou deux après la maladie. À la maison, on masse aussi les frères et sœurs souvent laissés pour contre à cause de la maladie qui atteint un des leurs. Ça aide à libérer l’angoisse, et à leur donner un peu de temps et d’attention particulière. Quant aux parents qui y ont également droit, le massage allège un peu leur anxiété et le fardeau émotionnel qu’impose la maladie de leur enfant. »

Soulager

Dans sa clinique de Sainte-Adèle, 70 % de la clientèle de Louise Nadeau sont des personnes atteintes de cancer. Elle y offre donc entre autres le drainage lymphatique selon la méthode du docteur Vodder, spécialisé pour les personnes atteintes d’un lymphœdème causé par tout cancer ayant touché les ganglions lymphatiques et provoquant de l’œdème, technique permettant à l’enflure de se résorber.

Louise Nadeau fait partie de la Fondation de la massothérapie qui se consacre à l’amélioration de la santé et de la qualité de vie des personnes aux prises avec un cancer, et qui sont en traitement, en leur offrant gratuitement quatre massages adaptés à leur état de santé et prodigués par des massothérapeutes agréés, rémunérés par la Fondation. Louise offre également ses services chez Palliacco, un OSBL situé dans les Laurentides, qui a la même mission que la Fondation, en plus d’œuvrer également auprès des malades en fin de vie, des proches aidants et des endeuillés, dans le but de les soulager et de leur apporter un peu de répit.

Accompagner

Comme si ce n’était pas suffisant, Louise Nadeau fait partie de l’équipe de bénévoles de Pallia-Vie, la maison des soins palliatifs de la Rivière-du-Nord à laquelle elle offre deux soirées par mois durant lesquelles elle masse des personnes alitées en fin de vie. Par ce toucher de compassion, elle les accompagne et leur procure l’apaisement nécessaire à un départ serein.

« Une de mes fiertés à travers toutes ces expériences, conclut Louise Nadeau, c’est que les équipes médicales reconnaissent de plus en plus le massage comme une intervention qui a sa raison d’être sur bien des plans. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de