L’Omnium Jonathan Huberdeau recueille 25 000 $ pour les jeunes

Luc Robert
L’Omnium Jonathan Huberdeau recueille 25 000 $ pour les jeunes

Financement sportif scolaire

 

Le sixième omnium de golf du hockeyeur Jonathan Huberdeau a permis de remettre un chèque de 25 000 $ à la Fondation des Couguars de Cap-Jeunesse, qui présentait la quinzième édition de cet événement annuel.

 

Disputé sur les verts du club le Grand Duc de Sainte-Sophie, le tournoi de golf a dû refuser des inscriptions, tellement sa popularité est croissante.

«Les gens veulent soutenir la jeunesse sportive. Pas moins de 150 golfeurs sont venus cogner des balles avec nous. On aurait pu monter une dizaine de quatuors de plus, mais la place manquait et on a été contraints de limiter les places. Toutefois, 191 personnes sont venues au souper qui a suivi notre événement de financement», a dévoilé M. Patrick Gagnon, président du tournoi de golf. «Tous étaient ravis de rencontrer Jonathan (Huberdeau), notre représentant jérômien dans la LNH. Imaginez, il a attiré tout ce monde à lui seul, Jonathan Marchessault (Knights de Las Vegas) ayant été contraint de décommander sa présence».

Pour les jeunes

Les retombées de l’activité de financement sont nombreuses pour les jeunes sportifs de l’institution du secteur de Saint-Antoine.

«Les profits amassés vont directement au sport scolaire en général. Nous avons remis plus de 6 000 $ en bourses, l’an dernier. Nous avons aussi participé à la confection des bagues des finissants et au banquet de fin d’année. Il y a aussi un projet de la ville de Saint-Jérôme, qui consiste à créer des terrains de basket-ball extérieurs, auquel nous sommes associés», a ajouté Patrick Gagnon, également chef de groupe, en éducation physique, à l’école secondaire Cap-Jeunesse.

Nouvelles cibles

Pour l’édition de 2020, M. Gagnon et son groupe entendent adopter une nouvelle approche organisationnelle. «Nous voulons donner plus d’ampleur à notre collecte de fonds.

On visera plus de grands commanditaires, et nous allons multiplier l’affichage du tournoi. Le milieu jérômien étant restreint, on se retrouve souvent avec les mêmes commanditaires locaux surchargés, qui se retrouvent sollicités par toutes les organisations sportives du coin».

Patrick Gagnon et ses alliés entendent devancer leurs démarches.

«Au lieu d’amorcer le défrichage des commanditaires potentiels au printemps, on va devancer les démarches de sollicitations dès septembre prochain. Nous allons bâtir de listes potentielles de nouveaux commanditaires, à joindre à nos généreux contributeurs actuels».

Refléter les honneurs

Une belle carte de visite des Couguars de Cap-Jeunesse pour approcher des clients sera la notoriété provinciale de leur programme de hockey scolaire. «Les deux titres provinciaux de champions scolaires des Couguars donnent une visibilité accrue. Nous disposons de cinq équipes scolaires, toutes très bien structurées. Et avec la venue des Cheminots collégiaux D2, dès septembre 2020, les jeunes savent qu’ils auront ensuite des débouchés, après le hockey scolaire. J’ai eu des discussions avec M. Richard Campeau, du Cégep, pour que nous puissions offrir une continuité vers le hockey collégial. Les sports scolaires sont en vogue: il faut surfer sur la vague»,  a achevé M. Gagnon.

Jonathan Huberdeau, des Panthères de la Floride, exécute un élan de pratique, au club le Grand Duc.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de