LNAH : Métamorphose fructeuse de l’alignement des Pétroliers du Nord

LNAH : Métamorphose fructeuse de l’alignement des Pétroliers du Nord

Le directeur-gérant Martin Daoust a regarni l’alignement des Pétroliers en multipliant les transactions

Crédit photo : Luc Robert

Luc Robert, collaboration spéciale

Partie d’équipe négligée, les Prétroliers du Nord sont devenus en deux semaines l’équipe la plus redoutée du circuit Laplante.

Après avoir vu le duo composé du directeur-gérant Martin Daoust et de son acolyte directeur des opérations, Dannick Lessard multiplier les transactions, les Jérômiens ont remporté des victoires successives de 6-3 à Sorel-Tracy, et de 2-0 sur Saint-Georges-de-Beauce, à domicile.

Lors de ce match disputé samedi dernier à l’aréna Rivière du nord, le portier Mathieu Dugas, première étoile, a repoussé les 24 lancers dirigés vers lui par le Cool-Fm. Alexandre Beauregard et Marc-Olivier d’Amour l’ont appuyé à l’attaque. Dans le gain de 6-3 à Sorel, vendredi dernier, c’était au tour du gardien Maxime Clermont de stopper 33 des 36 tirs auxquels il a fait face.

À l’offensive, Marc-Olivier D’Amour, Thomas Beauregard, Alexandre Beauregard et le défenseur Julien Brouillette, ont marqué un but chacun, alors que le défenseur Sasha Pokulok a secoué les cordages à deux reprises (2b, 2a). «Brouillette et Pokulok ont été dominants à la ligne bleue. Leur relance offensive a fait la différence.

Tu veux compter sur des arrières calmes, mais qui peuvent aussi être intenses et s’impliquer (à l’attaque) lorsque la situation le commande», a analysé Martin Daoust, également entraîneur-chef des Jérômiens.

Retour de Nick Marois

Les férus du hockey local renoueront avec une figure connue, ce samedi à 20h à l’aréna RDN, alors que l’ex-Panthère Nick Marois s’alignera avec les Pétroliers, face aux Éperviers de Sorel-Tracy.

Celui qui a réussi des campagnes de 15, 31 et de 29 buts dans le junior AAA, a été rapatrié de la Suisse, à titre d’agent libre. «Après 21 parties avec le EHC de Basel, ça ne fonctionnait plus. Ils favorisaient les joueurs suisses. J’ai décidé de revenir et de m’inscrire à un cours de pompier, à Laval, pour septembre 2019», a souligné l’attaquant de Boisbriand, âgé de 22 ans.

Le fils de l’ex-professionnel Daniel Marois entend se donner à fond aux Pétroliers. «Je n’ai pas d’attentes: une place sur le 3e ou 4e trio fera l’affaire. La ligue a changé, depuis l’époque de mon père avec les Dragons de Verdun. Ils misent davantage sur la vitesse et la jeunesse. Je suis toujours un fabriquant de jeux, aussi capable de marquer».

Autres transactions

Marois est le deuxième ancien des Panthères à se retrouver avec les Pétroliers, après la venue de Dominic Léveillé, 37 ans.
Le résidant de Prévost, natif de Saint-Hippolyte, était de l’alignement des champions 2001 de la Coupe Fred Page. «Je suis heureux d’être de retour, après plus de 17 ans sur la route. C’est un cliché, mais je veux boucler la boucle ici. J’ai l’énergie pour disputer deux autres campagnes».

Auteur de 271 points en 217 matchs dans la LNAH (avant les parties de la fin de semaine passée, il apporte de la profondeur à la formation. «J’ai encore le feu sacré. Ça ne me dérange pas d’avoir tu temps de glace espacé. Je jouais seulement pour le plaisir, dans le senior A, à Cornwall», a confié le numéro 10.

Outre les signatures des attaquants Dominic Léveillé et Pierre-Luc Sleigher, ainsi que du défenseur Julien Brouillette, les Pétroliers du Nord ont fait l’acquisition du vétéran ailier blainvillois de 35 ans, Nicolas Corbeil (blessé, haut du corps).  S’ajoute en plus, l’attaquant-vedette Marc-Olivier d’Amour, ex-3L.