Lettre ouverte: Une Jérômienne excédée

Par Isabelle Auger
Lettre ouverte: Une Jérômienne excédée
(Photo : Archives)

Je suis Jérômienne d’adoption depuis 2005. Dans mon cas, vivre à St-Jérôme s’apparente à Qui prend mari prend pays. En 2005, je n’aimais pas beaucoup cette ville mais, afin de rendre ma vie plus agréable, j’ai décidé de regarder les côtés positifs de St-Jérôme: la piste cyclable, un système de transport en commun efficace, d’excellentes écoles à tous les niveaux, des voisins gentils et sociables, le Parc de la Rivière-du-Nord, entre-autres. De plus, étant passionnés de la course à pied, mon conjoint et moi avons été dans les membres fondateurs du club de course à pied Les Godasses du Nord qui regroupe, depuis 2008, au moins 100-150 membres actifs par année. Une belle façon d’aimer ma ville et d’être des citoyens pro-actifs!

Par les circonstances de la vie, nous sommes déménagés au quartier Montmartre en 2012. Je n’étais pas très à l’aise d’aller vivre dans ce quartier ( toutes les maisons que nous aurions aimé acheter dans ce secteur se sont vendues en 1 semaine) car la dévastation de la forêt causée par ce développement irritait beaucoup ma fibre écologique. Par chance, quelques années plus tard, le parc du lac Jérôme a été créé, à mon grand bonheur. Quel lieu magnifique! Nous y entraînons notre club une fois par semaine et nous prenons une marche dans ces sentiers à tous les jours, comme de nombreux Jérômiens, encore plus nombreux depuis la pandémie de COVID-19.

Cependant, une ombre menace maintenant le parc du Lac Jérôme et ses sentiers: l’appétit insatiable d’argent du constructeur du Quartier Montmartre et de la Ville de St-Jérôme. Un supposé écoquartier ( quel éco-blanchiment!) est supposé prendre la place de la belle forêt du Lac Jérôme et priver les Jérômiens(nes) de ce joyau naturel en pleine ville. Un accord a été signé sans même avoir demandé l’avis de la population jérômienne entre cet entrepreneur et le conseil municipal. C’est peut-être légal ( même si j’en doute vu que le maire Maher n’avait pas encore quitté et que la mairesse remplaçante Sophie St-Gelais n’était pas encore assermentée) mais, est-ce que c’est moral?

Est-ce que c’est moral de cacher un tel projet à la population et de nous mettre devant le fait accompli? Est-ce que c’est moral de construire de nouvelles canalisations d’eau potable alors que le système d’eau de la ville tombe en ruine? Est-ce que c’est moral d’enlever une forêt mature pour construire des maisons de plus quand nos écoles débordent déjà, notre hôpital déborde déjà , les bouchons de circulations sont de plus en plus longs et denses à chaque jour? Est-ce que c’est moral de priver les prochaines générations d’un oasis de verdure et de paix? Est-ce que c’est moral de ne pas écouter et aller contre la population jérômienne quand celle-ci parle et demande des comptes?

Je suis maintenant déménagée du quartier Montmartre. Ma conscience écologique est en paix. Le fait d’avoir été victime d’un vice de construction qui n’a même pas été pris en charge par l’entrepreneur même si nous avions la garantie maison neuve en dit long sur l’honnêteté de cette personne. Et la ville de St-Jérôme a signé une entente pour un développement de 1 milliard avec cet individu? Ça me donne froid dans le dos.

Je suis allée rencontrer mon député fédéral pour lui parler de cette situation. Il m’a répondu que ce n’était pas de son ressort, que c’était un dossier municipal. Mon député provincial m’a dit la même chose. J’ai écrit plusieurs fois à tous les conseillers municipaux. Sauf quelques exceptions, je n’ai pas obtenu de réponses. Cependant, les deux députés m’ont aussi dit que la conjoncture était bonne pour nous : c’est une année électorale au niveau municipal. Ils m’ont aussi recommandé de continuer d’écrire aux conseillers et d’écrire des lettres ouvertes, ce que je fais maintenant.

Comme une bonne citoyenne, j’ai participé à 3 consultations populaires pour les organismes sportifs et le parc du Lac Jérôme. Notre club souhaitait avoir une piste de course intérieure pour la population jérômienne en général et les différents groupes sportifs dans le futur complexe multi-sports. Le maire Maher nous a promis plusieurs fois que nous aurions cette piste, en public et en privé. Nous avons appris lors de la dernière séance du conseil le 15 mars dernier que nous n’aurions pas la piste alors que le complexe est déjà en construction. Nous avions la promesse du maire et nous avions participé à toutes les consultations publiques. Comment faire confiance à une administration qui traite ses citoyens de cette manière? Si les sentiers du Lac Jérôme disparaissent et que cette forêt devient un immense quartier rempli de rues et de voitures, à quel endroit iront courir Les Godasses du Nord?

Est-ce que c’est moral d’imposer cette vision du développement aux prochaines générations? Est-ce que c’est moral de préférer l’argent à la santé physique et mentale? Est-ce que c’est moral de vouloir toujours plus: d’argent, de pouvoir, de profit, de rendement? Je comprends l’éco-anxiété de la jeunesse montante et j’ai hâte que cette nouvelle garde arrive au pouvoir. Ça ne pourra pas être pire.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pirrre Lafond
Pirrre Lafond
10 days ago

Bravo pour le contenu de cette lettre et merci au journal de l’avoir publié et de faire preuve d’intégrité journalistique, ce qui n’est malheureusement pas le cas à Sainte-Adèle avec le journal Accès Laurentides.
Les citoyens partout au Québec doivent se regrouper dans des comités citoyens pour faire valoir leur droit et surtout exiger la transparence dans les milieux corrompus.
Une corrélation plus qu’évidente que quand il n’y a pas de transparence dans une municipalité, la corruption y règne en maître !!!

Lynemarc
Lynemarc
10 days ago

Belle lettre quand on vous la nouvelle mairesse démissionner après a peine 30 jours on peut douter de nos élus cela ne est pas d hier .cela dure depuis Marc gascon .il y a plus de 20ans.toute des bandits a cravate

Jean Pierre
Jean Pierre
10 days ago

L’argent parle. Le reste n’existe pas. La même situation est arrivée à proximité de notre quartier, à Bellefuille, il y a deux ans. Nous avions un magnifique bois avec sentiers et même un ruisseau avec une cascade. Un promoteur immobilier, demeurant à St Calixte… , s’est mis à saccager ce bois pour construire des blocs appartement, et ce malgré une pétition de 5000 noms. Très malheureux. Je vous comprends très bien.

Claude
Claude
10 days ago

Je considère que nos élus municipaux auraient dû consulter la population sur ce projet qui doit pas se réaliser on a trop besoin de cette forêt magnifique on doit la préserver en entier pour une fois soyons logique la nature nous envoie des messages évidents et ils sont nombreux sans les nommés moi j’aime me retrouver dans cette belle forêt je n’ai pas besoin de prendre l’autoroute parcourir de grande distance dans un trafic qui grandit toujours je n’a qu’à me rendre au beau parc du lac Jérôme cela me comble et c’est la raison pourquoi je demeure ici à Saint-Jérôme .

Jacques
Jacques
10 days ago

L’opposition au conseil, comment a t elle pu laissé passé ça ? On se fout de la démocratie ? Pouquoi aller voter quand nos élus ne consultent pas ses citoyens ? Y a t’il des enveloppes blanches qui reprennent du service? Je me pose la question?

Ginette Brodeur
Ginette Brodeur
10 days ago

Vous avez tout à fait raison Madame Auger, les avis des citoyens sont de moins en moins tenus pour compte. La démocratie nous permet d’exprimer notre opinion et semble s’arrêter là.
Détruire une forêt en santé dont peuvent bénéficier les citoyens et qui contribuent
au poumon de la planète pour un soi-disant quartier écologique est plutôt paradoxal. Je suis stupéfaite que ce constructeur n’honore même pas ses garanties. Quel est donc son nom? Êtes-vous seule dans ce cas? Ce n’est pas normal qu’avec les taxes imposées et tous les frais payés pour des garanties et des inspections que les citoyens ne soient pas mieux protégés des constructeurs mal intentionnés.
Les élections s’en viennent. Espérons que les Jéromiens feront le bon choix. Pour vivre sainement et protéger notre planète.

Nicole M
Nicole M
10 days ago

Je connais cet endroit bien que je ne sois pas de St-Jerome.
Ça se passe partout autour de Montréal.
Le Technoparc près de l’aéroport Trudeau habitat de plusieurs espèces menacés ou en voie de le devenir.
A Laval on bâtit de plus en plus, en enlevant de petites parcelles de bois ,ce qui semble inoffensif, mais eloigne ou font disparaître des animaux.
Le plus grave encore c’est plus que les animaux perdent du terrain, plus certains se familiarisent a l’homme au détriment de d’autres, plus il y aura de zoovirus qui causeront d’autres pandémies tel que le Corona virus.
Et on mettre la faute sur les animaux qu’on tuera, parce qu’ils deviendront nuisibles pour l’homme.
Mais le pouvoir et l’argent est un anticomprehension pour l’homme.
Nicole

Geneviève Jette
Geneviève Jette
9 days ago

Il faut partir une pétition et tenter de renverser la vapeur.

Danielle
Danielle
9 days ago

C’est complètement aberrant toute cette histoire on a vraiment besoin de parc naturel qui sont rare dans notre ville c’est la santé des citoyens et de la génération future on a juste le parc des chutes Wilson et c’est plein à craquer ça ne fournit pas pour la population actuelle et future. Réveillez-vous la ville les gens vont aller vivre ailleurs et votre ville va devenir fantôme comme il y a quelques années continuer les bonne idées que le maire Maher avait proposer il a fait de notre ville fantôme une ville plus accueillante continuer ces projets au lieu de détruire et au bout du compte les gens vont se diriger vers autres villes avoisinantes que eux développent dans le bon sens comme St-Hypollyte, Ste-Sophie Prévost St-Cant St-Colomban eux développent des quartier résidentiels mais en gardant des espaces vertes et des projets de parcs d’activités pour les familles et les citoyens.