Les ventes du Jeep Gladiator suspendues pour un problème mécanique

Par Louise Guertin
Les ventes du Jeep Gladiator suspendues pour un problème mécanique


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

On vient peut-être de découvrir le premier talon d’Achille du puissant et redoutable Jeep Gladiator. C’est l’arbre de transmission.

Jalopnik et quelques autres médias rapportent des informations publiées sur le site de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) aux États-Unis selon lesquelles 3 427 Gladiator pourraient avoir quitté l’usine de Toledo, en Ohio, sans une lubrification adéquate du joint homocinétique de l’arbre de transmission.

Le joint en question pourrait donc surchauffer et bloquer, entraînant une possible fracture et ainsi qu’un passage involontaire en mode traction avant.

Le conducteur pourrait entendre un bruit ou sentir des vibrations avant que l’arbre de transmission se brise.

FCA a donc ordonné une suspension temporaire des ventes afin d’empêcher que d’autres Gladiator sortent de la cour des concessionnaires et perdent leur arbre de transmission. Des avis de rappel seront aussi envoyés le mois prochain pour retracer les camions déjà vendus et présentant ce problème.

Plus précisément, on parle de Jeep Gladiator fabriqués entre le 15 décembre 2018 et le 25 juin 2019. Le nombre d’unités qui pourraient se trouver au Canada n’est cependant pas connu.

Mentionnons que six réclamations sous la garantie ont été faites jusqu’à maintenant, mais aucun accident ni blessure directement en lien avec ce problème n’est parvenu à l’attention du constructeur.

Les ventes du Jeep Gladiator tardent à décoller, surtout au Canada. Son prix de base élevé de 46 995 $ – nettement supérieur aux autres camions intermédiaires – n’aide certainement pas.

Partager cet article