Les sucres et le cœur

Les sucres et le cœur

Dominique Cloutier N.D.A Collaboration spéciale

Pendant des années, les scientifiques ont accusé le sel qui, consommé en excès, aurait un rôle prépondérant dans le déclenchement des maladies cardiaques. Et, finalement, on a découvert que le sucre serait pire encore.

Le sucre est à la base de notre énergie, mais il est en même temps un de nos pires ennemis. Il faut donc en consommer suffisamment, mais pas trop… Car non utilisé, le sucre participera à la formation de la graisse et sera coresponsable d’un surpoids ou d’une obésité, mauvais pour le cœur.

Il peut donc être à la fois bon et mauvais.

La majorité du sucre en trop provient des boissons.

La plupart d’entre nous croient que le sucre vient essentiellement des sucreries et, du coup, nous faisons particulièrement attention au chocolat, aux bonbons, aux confitures et aux gâteaux. Pourtant, la grande majorité du sucre consommé en trop, soit près de 80 %, provient des boissons.

En particulier de l’alcool; l’alcool, c’est du sucre à l’origine et cela redevient du sucre dans l’organisme. Une consommation modérée peut apporter 5 % de calories par jour, multiplié par 300 jours par an : cela fait beaucoup de calories! Quant à ceux qui boivent un peu plus ou beaucoup, cela peut représenter plus de 10 % des calories de la journée. Cela explique nombre de gros ventres chez les hommes.

Les jus de fruits, dont le jus d’orange du matin, sont du concentré de sucre. Il est préférable de prendre un fruit, une orange pressée par exemple, plutôt que de se servir un verre de jus de fruits.

Il faut se méfier de la combinaison graisse et sucre!

Pour les aliments, le vrai danger est là : crèmes sucrées, gâteaux et viennoiseries sont à limiter. Les aliments sucrés non gras sont agréables et plus sains.

Pour le petit déjeuner par exemple, si vous aimez les saveurs sucrées, vous pouvez prendre du pain à volonté avec de bonnes confitures, sans sucre ajouté, ou du miel.

Si les produits sont bons, vous constaterez rapidement que le beurre n’apporte pas grand-chose de plus et vous y gagnerez beaucoup en l’éliminant de votre premier repas de la journée.

En collation, préférez des fruits, tout simplement. Quant aux fruits et sorbets, aux yogourts, aux fromages blancs sucrés avec des compotes ou des confitures, ils font partie des desserts à s’offrir régulièrement.

Dans votre pratique sportive, si vous consommez des barres énergétiques, méfiez-vous. Très sucrées et très grasses, la plupart de ces friandises sont déconseillées.

Elles sont même à éviter, tant elles peuvent donner faim en dehors des repas.

Ne gardez que le meilleur du sucre pour un cœur en forme!

En conclusion, gérer le sucre est assez simple : il faut l’éviter au maximum dans les boissons et dans les sucreries grasses.