Les Patriotes reprennent graduellement du poil de la bête

Par Luc Robert
Les Patriotes reprennent graduellement du poil de la bête
Les Patriotes de Saint-Stanislas ont baissé pavillon 51-10 à Gatineau, samedi. Ici, le botteur Christophe Mallette (no. 17) tente un placement. (Photo : Geneviève Boucher)

Privés de six joueurs lors de leur début de saison automnale 2021, les Patriotes juvéniles de l’école secondaire Saint-Stanislas ont recommencé à retrouver leurs repères sur le terrain de football.

Les ados du pilote Mark Mileshik ont dû composer avec l’absence de ces éléments, dont leur quart-arrière partant, en raison de la tolérance zéro du RÉSQ à laisser évoluer des joueurs non doublement vaccinés sur le terrain rectangulaire.

« On a respecté le règlement et on est passé à autre chose. Ça a été annoncé pas mal tard que deux vaccins seraient nécessaires pour pratiquer et jouer. Quand ton quartarrière numéro un manque à l’appel, ça part mal. Adam Nzevimana, un gaucher, est habile et il offre une autre dimension à l’équipe: si le jeu de passe ne se matérialise pas comme prévu, il devient une menace avec un jeu au sol. Il a reçu sa 2e dose et nous devrions retrouver ses services sous peu », a prédit M. Mileshik.

En son absence, Christophe Malette s’est bien débrouillé au poste de quart. Les revers de 35-0 et de 45-0 consécutivement enregistrés ont été l’affaire de toute l’équipe.

https://www.journallenord.com/?p=78894&preview=true« On n’était pas à la même page. Quand tu n’as pu t’entraîner ensemble ni l’hiver dernier, ni à l’été, tu prends du retard dans le développement. Normalement, on a un camp hivernal, où les gars apprennent les techniques de base, les plaquages et prennent part au camp de courses (speed camp). Là, assimiler le système de jeux en trois semaines, ça a été très ardu. En 2018, on a accordé 60 points dans une saison entière. Dernièrement, on en a alloué 75 en seulement 2 parties… »

Les Jérômiens croient pouvoir pallier à ce lent départ. « C’est juste un calendrier de 8 parties, mais je nous crois capables de nous qualifier aux éliminatoires. On revient graduellement à nos normes habituelles. Nous avons le talent pour être compétitifs. Ça faisait bizarre d’avoir 20 kids à un entraînement, puis en avoir 23 autres le lendemain. Lévis et Rigaud seront les clubs à battre cet automne, et Laval dans le paquet aussi », a-t-il ajouté.

Le grand patron avait une demande pour ses vétérans juvéniles « Nos joueurs de secondaire 5 devront se retrousser les manches, même au retour des autres. Ce sont eux qui doivent tirer la charrette », a pour sa part souligné M. Martin Faubert, responsable du programme de football à Saint-Stanislas.

Les Pats juvéniles recevront les Voltigeurs du Collège Bourget, de Rigaud, le samedi 2 octobre à 19h30, au terrain de la Polyvalente de Saint-Jérôme.

Les p’tits frères

La relève s’annonce par ailleurs bonne chez les Patriotes Benjamins et Cadets. « Les Benjamins sont dynamiques, sous la férule du nouvel entraîneur Bruno Lauzon. La cohorte s’annonce très bonne pour les prochaines saisons. Les Cadets démontrent de belles choses, sous l’ancien joueur Alexandre Bouvrette. Ils ont vaincu Deux-Montagnes 20 à 6. À cause de la pandémie et des restrictions, il n’y a pas eu de programme de football en 2020. Présentement, on a réussi à reprendre notre erre d’allée. Espérons que nos efforts ne seront pas anéantis à nouveau par le virus », a souhaité M. Faubert.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments