Les Patriotes remportent les grands honneurs dans le cadet et l'atome

FOOTBALL. Les Patriotes de Saint-Stanislas ont connu leur plus importante fin de semaine de la saison puisqu’ils disputaient quatre finales. Deux clubs ont remporté leur match tandis que les deux autres se sont avoués vaincus.

Après une saison parfaite, les cadets ont été couronnés champions régionaux en battant le Collège de l’Assomption 16-7. « Le match a commencé lentement, mais les Patriotes ont ensuite pris le dessus», a commenté le responsable du programme football à l’école secondaire Saint-Stanislas, Martin Faubert.

Les Patriotes se rendront à l’école secondaire Mont-Bleu à Gatineau pour y disputer la finale interrégionale samedi.

À l’image des cadets, les atomes ont également connu une saison parfaite. En finale, ils ont battu le Collège Charlemagne au compte de 20-8.

«Nos jeunes joueurs n’ont jamais abandonné cette saison et se sont toujours donnés à 100 %. C’est la première fois qu’ils jouent au football et c’était une première finale pour eux. Ça regarde bien pour l’an prochain», a souligné Faubert.

Les benjamins et les juvéniles s’inclinent

De leur côté, les juvéniles, privés de quelques joueurs qui étaient blessés, ont été humiliés 47-0 contre l’École des sentiers à Charlesbourg lors de la finale interrégionale.

L’absence du porteur de ballon Hakeem Félix et du quart-arrière Charles Aubry a eu un impact sur le résultat du match, croit Martin Faubert.

« Nous avons échappé plusieurs ballons et il y a eu des interceptions. C’était une équipe moins forte que l’Assomption, une équipe contre qui nous avons gagné en finale régionale», a-t-il noté.

Les juvéniles ont connu une saison avec des hauts et des bas. La chimie n’opérait pas en début de saison. Les Patriotes se sont toutefois bien repris en fin de saison et dans les séries.

Finalement, les benjamins ont échappé leur match de finale aux mains du Collège Laval. Avec moins de deux minutes à jouer à la partie, Laval a marqué un touché pour porter la marque à 24-17. En saison régulière, les Patriotes avaient terminé au premier grâce à une fiche de huit victoires et une défaite.

Une saison encourageante

Malgré cette fiche de .500 en fin de semaine, Martin Faubert ne peut faire autrement que de dressé un bilan positif de la saison des Patriotes.

« Nous sommes la seule école qui a réussi à qualifier quatre clubs pour la finale depuis l’existence de la ligue de football. C’est encourageant pour les années à venir. Nous avons terminé l’année sur une bonne note», a-t-il affirmé.

Le camp d’entraînement en vue de la saison à l’automne prochain s’amorce le 21 novembre. Jusqu’à présent, 90 jeunes, dont la plupart sont en sixième année du primaire, se sont inscrits.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de