Les Patriotes de Saint-Stanislas sacrés champions des séries !

Les Patriotes de Saint-Stanislas sacrés champions des séries !
Les Patriotes ont mis la main sur la bannière de champions des séries

Les Patriotes de Saint-Stanislas ont été couronnés champions des séries dans la catégorie cadet grâce à un gain de 23-6 contre le Collège Letendre, le 9 novembre, sur le terrain de l’École polyvalente Saint-Jérôme.

Le match a commencé lentement pour les locaux qui menaient seulement 2-0 après la première demie. « Nos leaders se sont ensuite levés et ont montré le vrai visage de l’équipe», a raconté Martin Faubert, responsable du programme de football à l’École secondaire Saint-Stanislas.

 

Alors que l’offensive inscrivait des touchés, la défensive a su limiter les gains au sol de l’adversaire. « Nos rivaux pouvaient compter sur un excellent quart-arrière très mobile», observe M.Faubert.

 

Celui-ci mentionne que cette victoire est le résultat d’un beau travail d’équipe. Il souligne notamment le bon rendement de la ligne offensive.

 

Pour se rendre jusqu’en finale, les cadets ont difficilement battu le Collège Saint-Sacrement 28-25, le 2 novembre. C’était une douce revanche pour Saint-Stanislas qui a été éliminé par ce club en demi-finale l’an dernier.

 

Les Patriotes ont connu une saison parfaite avec une fiche de huit victoires en autant de matchs. Ils ont inscrit 306 points alors que leurs adversaires ont marqué seulement 51 points contre eux.

 

Les deux gains en séries portent la séquence de victoires à 10.

Une troisième bannière ?

Après avoir décroché les bannières de champions de la saison et champions des séries, une autre bannière est à la portée des Patriotes: celle de champions interrégionaux.

 

Cette finale sera disputée samedi prochain à 11 h 30 à l’école l’Amitié de l’Assomption. Saint-Stanislas affrontera une formation de la région Québec-Chaudière-Appalaches, mais l’identité de l’équipe n’était pas connue, lundi.

 

« Ce sera une très grosse semaine de pratique puisque nous voulons une troisième bannière», termine M.Faubert.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de