Les Panthères possèdent un noyau de meneurs qui feront l’envie de plusieurs équipes

Par Luc Robert
Les Panthères possèdent un noyau de meneurs qui feront l’envie de plusieurs équipes
Hugo Laflamme sera la pierre angulaire de la défensive jérômienne. (Photo : Courtoisie)

Hockey junior AAA

Même s’ils avaient misé passablement en considérations futures pour mettre sur pied un club compétitif en vue de la Coupe Fred Page annulée du printemps dernier, Les Panthères de Saint-Jérôme ne seront pas pour autant dépourvues de talent pour la campagne 2020-2021.

 

L’ex-directeur-gérant Pierre Bergeron a laissé à son successeur Didier Bochatay et à l’entraîneur-chef Martin Gascon un éventail de patineurs talentueux, avant de partir pour Rouyn-Noranda, dans la LHJMQ.

« Didier et moi voulions avoir de l’expérience aux trois pôles. Les 20 ans Zachary Gravel (attaque), Hugo Laflamme (ligne bleue) et le gardien Guillaume MaGuire (gardien) seront les fondations de notre prochaine saison. Ce sont des meneurs sur qui nous pourrons miser », a laissé savoir le pilote Gascon.

Le retour de MaGuire devant la cage représente un gage de succès, lui qui a affiché la meilleure moyenne de buts alloués de la LHJAAAQ l’an dernier, 2,50 et un pourcentage d’arrêts de, 915.

« Nous sommes extrêmement contents du retour d’un gardien de la trempe de Guillaume. Didier et moi avons eu de très bonnes discussions avec lui. Il a eu un flirt avec l’Europe, mais notre détermination et la Covid-19 l’ont incité à revenir ici ».

Le jeune vétéran Samuel Landon-Kolnik est aussi appelé à occuper un plus grand rôle avec l’équipe du proprio Clément Hudon.

« Dans un contexte de pandémie, en jouant avec un alignement de 9 joueurs (gardien inclus) à 4 contre 4 à chaque match, Samuel est le genre de joueur important, qui se verra confier plus de missions. Il est content d’être là et il accomplit plusieurs petites choses qui te font progresser, dans le feu de l’action. Il possède une aura particulière, lui qui a grandi dans le contexte du hockey (fils de Juraj Kolnik, un ancien des Panthers de la Floride). Ses mains sont rapides ».

Règle modifiée

En plus des alignements réduits, les équipes du junior AAA doivent apprendre à jouer sans contact, tant que la Santé publique et Hockey Québec n’auront pas permis le retour au hockey traditionnel.

« En temps de Covid-19, les mises en échec sont interdites à la phase 5 actuelle du retour au jeu. Dès que les deux organismes auront statué que nous revenons au hockey normal, à la phase 6, nous pourrons revenir à 5 contre 5 et aux contacts physi-ques. Les choses évoluent et nous nous adaptons à chaque partie », a ajouté M. Gascon.

C’est aussi avec une limite de 250 partisans par rencontre que les Panthères doivent composer au maximum, dans les estrades de l’aréna régional de la Rivière-du-Nord, à chaque joute.

« C’est pareil pour tout le monde. On se prépare pour le match d’ouverture du 11 septembre, à Longueuil, en fonction des règles de la Santé publique. Ce sera pareil pour notre ouverture locale, le dimanche 13 septembre à 14h30, contre les Condors du Cégep de la Beauce. On espère que la situation sanitaire progressera pour le mieux et que nous pourrons compter éventuellement sur des alignements complets. De toute manière, dans six mois, quand les choses se seront résorbées, on oubliera vite les inconvénients que nous aurons vécus en pandémie ».

Dossier garni

À Saint-Jérôme, Martin Gascon a bien été recommandé auprès de la direction des Panthères par Éric Labrosse. Il était l’adjoint de ce dernier avec l’ex-formation de Saint-Lazarre.

« Je connais bien le produit de la LHJAAAQ. Après une carrière de 15 ans à l’extérieur du Québec, mon épouse et moi sommes revenus ici pour élever nos jeunes enfants. J’ai aidé Éric derrière le banc. L’an passé, je suis devenu l’entraîneur-chef du Westlake du Collège Bourget (U18), à Rigaud, une formation de développement de type Prep-School. Comme aux États-Unis, les huit formations de notre conférence préparent les jeunes au hockey collégial et universitaire. Nous comptions plusieurs joueurs de 11e et de 12e année, qui veulent poursuivre leur parcours scolaire, tout en jouant au hockey. L’équipe de Rigaud, de la CSSHL, a notamment comme dirigeant l’ex-professionnel Mathew Lombardi. J’ai aimé mon séjour là-bas ».

Parcours

À 39 ans, Martin Gascon possède un riche parcours dans le hockey. Des Tigers de l’Université Dalhousie, aux ligues professionnelles mineures américaines, en passant par la France, il a pu comparer les styles de jeu, à sa position de centre.

« J’ai aussi évolué dans la Ligue nord-américaine de hockey, avec les Pétroliers du Nord et avant à Laval. J’ai développé mes capacités en étant aussi joueur-entraîneur, à plusieurs occasions. Avec un enfant de 4 ans et un autre à venir, il était temps que ma petite famille revienne au Québec ».

Martin Gascon est le nouvel entraîneur-chef des Panthères. Photo : Luc Robert
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de