Les Panthères en séries

Par Luc Robert
Les Panthères en séries
Le vétéran Daven Castonguay mène le jeu chez les défenseurs des Panthères. (Photo : Raynald Morand)

« Acheter le système défensif fera foi de nos succès en éliminatoires » – Pierre Bergeron

Les Panthères connaîtront du succès en séries uniquement si les patineurs jérômiens acceptent d’appliquer un système hermétique à tous les soirs.
C’est ce sur quoi le pilote Pierre Bergeron mise pour que ses troupiers poursuivent leur séquence de deux victoires d’affilée, réussies au moment opportun en fin de campagne.
«Nous devons être conscients de qui nous sommes, avant de nous attaquer aux séries. Nous y parvenons: tous doivent suivre notre système, même s’il est extrêmement défensif. En voulant l’appliquer constamment, on peut vaincre les meilleurs clubs», a débité d’un trait M. Bergeron.
Contrairement aux traditionnelles séries 3 de 5 ou 4 de 7, disputées face à un seul club adverse, le concept d’un tournoi à la ronde ne permet pas de s’attarder aux forces et faiblesses d’une même formation.
«Il s’agira de disputer nos meilleurs matchs, face à chaque club. On s’occupera de nos propres forces et de notre équipe. C’est ce que nous pouvons contrôler. Je suis un mordu du positionnement. Ça doit aussi être la priorité de nos éléments, pour avoir une bonne vue d’ensemble des attaques ennemies et de les contrer. Et comme nos joueurs de profondeur ont plus d’expérience qu’en 2018, je crois qu’on peut faire une percée (en séries)».

Échange de tâches

Jamais à court d’idées, le mentor des félins maximisera ses chances en répartissant les tâches avec son adjoint Éric Labrosse, lui-même un ancien entraîneur-chef.
«J’ai décidé d’inverser les rôles en éliminatoires. Éric est excellent pour employer les bons attaquants aux moments clés. Il prendra en charge les avants. Mon expertise touche surtout les défenseurs, que je dirigerai. On se complète bien, «Rick» et moi. Avec une bonne moyenne de 27 tirs alloués par partie, nous sommes confiants de contenir les opposants».
Bergeron, un ancien défenseur sous les ordres de Patrick Roy avec les Remparts, a toujours préféré les défensives robustes.
«Ceux qui me connaissent savent par ailleurs que j’adore les gros défenseurs, et c’est ainsi qu’est construite notre brigade défensive. Menée par Daven Castonguay, notre ligne bleue est parmi les meilleures de la ligue. Fred Denicourt, Charlie Lacombe, Alec Richer, Dom Argento et Jos Proulx, notre passe-partout, offrent une stabilité recherchée».

Revirement au classement

Les Panthères ont réussi un redressement de situation spectaculaire, avec une fiche globale de 24v-17d-4dp-3df, après avoir amorcé la campagne avec une désastreuse fiche de 0v, 8d, 1dp.
«Avoir bougé de bonne heure, entre autres avec l’arrivée de Daven Castonguay à la ligne bleue, a sauvé notre saison. Argento a pris les nombreuses minutes de Renat Dadadzhanov et son bagage nous aide. Ils peuvent pallier à notre manque de maturité. On ne peut plus échapper des parties sans raison».
Cinquièmes au classement général du calendrier saisonnier de la LHJAAAQ, les Panthères amorceront localement le tournoi à la ronde éliminatoire le mercredi 6 mars à 19h. Six joutes, soit trois à domicile et autant à l’extérieur, seront au calendrier de la première ronde.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de