Les Orioles atomes A couronnées équipe de l’année

Par Luc Robert
Les Orioles atomes A couronnées équipe de l’année
Les Orioles Atomes A sont l’équipe de l’année à Saint-Jérôme. (Photo : Courtoisie)

Baseball mineur

Les Orioles atomes A ont reçu l’honneur convoité d’équipe par excellence de la dernière saison, au sein de l’Association de baseball mineur de Saint-Jérôme (ABMSJ).

 

L’organisme a récemment tenu son quatrième gala méritas, au sous-sol du Pavillon Saint-Georges.

Ce gala a permis de souligner les exploits des jeunes et remercier plusieurs membres de l’association, qui se sont démarqués au cours de la dernière saison de balle.

Les Orioles atomes A ont tenu très haut le drapeau jérômien, après avoir tout donné en finale régionale, s’inclinant par la marque de 20 à 15.

Autres récipiendaires

Les récipiendaires, dans les différentes catégories, ont été: rallye-cap, Jayk Desjardins, atome B; Étienne Samuel, atome A; Zackary Goyette, moustique B; Antoine Edward Raymond, moustique A; Justin Paquette, pee-wee B; Mathis Bélisle, pee-wee A, Élie Gendron, bantam b, William Lemonier, bantam A; Maxence Gendron, midget B; William Paquin, midget A, Chadrik Bertrand, midget A, Maika Lamarche joueur féminin toutes catégories; arbitre Jérémy Lévesque; marqueur recrue Elliot Jargaille Latour; marqueur Rémi Labelle, entraîneur Stéphane Goyette, Équipe Orioles atome A, bénévole Claudia Chalut.

Départ du président

Par ailleurs, après huit années à la présidence de l’ABMSJ, le Jérômien Patrick Cloutier a annoncé qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat. Benoît Arsenault, vice-président administratif, est le seul à avoir présenté jusqu’ici sa candidature pour lui succéder.

« Ça fait 22 ans que je suis entraîneur. J’ai pas mal donné: 10 ans pour le tournoi bantam, les galas méritas, les réunions du C-A et les Commissions des président de BQL. Je vais pouvoir enfin assister à des parties et vraiment savourer le moment. Comme président, tu essaies toujours de régler les problèmes », a souligné Cloutier.

De son passage à la tête de l’association, le président-sortant en retient plusieurs bonnes choses.

« Outre le fait que nous sommes passés de 68 à 215 inscriptions par saison, c’est la qualité grandissante des entraîneurs formés que j’ai apprécié. BQL a donné des formations, mais localement, des gars comme Francis Labelle (v.-p. technique), Stéphane Goyette (directeur atome) et autres ont grandement aidé les jeunes et les entraîneurs à devenir meilleurs ».

En devenant entraîneur bénévole, en 1997, Patrick Cloutier ne pensait pas que l’aventure s’étendrait sur 22 ans.

« Mon neveu Daniel Cloutier jouait à la balle. Comme je n’ai pas de fils, j’ai décidé de m’impliquer comme entraîneur. Je me suis fait des amis pour la vie. Maurice Lefebvre, pour un, a été un excellent partenaire ».
M. Cloutier a des idées précises au sujet des choses urgentes à régler pour le baseball mineur.

« Il manque des infrastructures hivernales intérieures. On a eu des rapprochements avec l’IRS (Institut régional des Sports), pour des entraînements dans l’ex-aréna Melançon. On a trop d’écoles avec des petits gymnases. Ça fonctionne bien aux écoles des Hauts-Sommets et à Cap-Jeunesse, mais ils ont leur propre clientèle étudiante à desservir ».

« Quant au projet de Soccerplex du maire Maher, ça va être bon, dans la mesure où ça ne devra pas se limiter à deux sports, le soccer et la gymnastique. Ça devra inclure le baseball. Sinon, le problème de plateaux hivernaux va persister », a-t-il achevé.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de