Les Laurentides boivent plus que la moyenne

Par Simon Cordeau
Les Laurentides boivent plus que la moyenne
(Photo : Charlie Mercier)

Les Laurentiens sont plus nombreux à boire de l’alcool que la moyenne québécoise. Ils en boivent aussi plus fréquemment, mais sont moins nombreux à percevoir les problèmes liés à leur consommation. C’est ce que révèle entre autres la plus vaste enquête biennale sur la consommation d’alcool des Québécois, réalisée par CROP pour le compte d’Éduc’alcool.

« Les Laurentiens sont un peu plus nombreux que le reste du Québec à consommer de manière excessive et à prendre le volant avec une alcoolémie supérieure à la limite légale, mais ils sont beaucoup plus nombreux à croire qu’il est improbable qu’ils se fassent intercepter. C’est un niveau trop élevé de prise de risque et un faux sentiment de sécurité qui nécessite un coup de barre à divers points de vue », a déclaré le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy.

Habitudes de consommation

63 % des Laurentiens sondés consomment de l’alcool une fois par semaine ou plus, contre 60 % pour le Québec. Ils boivent aussi 2,4 verres par semaine en moyenne, soit un peu plus que la moyenne québécoise de 2,2 verres.

Pourtant, ils sont moins nombreux à considérer les effets néfastes de leur consommation. Seulement 13 % des Laurentiens estiment qu’elle nuit à leur santé physique (17 % au Québec), 6 % estiment qu’elle nuit à leur vie sociale (7 % au Québec), et 7 % estiment qu’elle nuit à leur vie familiale (9 % au Québec).

Cependant, les Laurentides se situent dans la moyenne québécoise concernant la consommation excessive (5 consommations et plus en une même occasion pour les hommes, ou 4 et plus pour les femmes). 36 % affirment avoir dépassé les limites recommandées au moins une fois par mois.

Alcool au volant

Les données les plus alarmantes, selon Éduc’alcool, concernent la conduite en état d’ébriété et la sécurité routière. 41 % des Laurentiens affirment avoir pris leur véhicule après avoir consommé de l’alcool (40 % au Québec), et 9 % disent même avoir conduit après avoir consommé au-delà de la limite permise (8 % au Québec).

Ils sont aussi moins nombreux à croire qu’ils se feront prendre. 43 % jugent probable de se faire intercepter dans un barrage policier (48 % au Québec). Ironiquement, les Laurentiens sont plus nombreux à être contrôlés sur les routes! 22 % ont vu un barrage dans la région au cours de la dernière année (19 % au Québec) et 18 % en ont traversé un (15 % au Québec).

Autres faits saillants

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments